Le député Ayman Odeh a rapproché la caméra de son téléphone à quelques centimètres du visage du Premier ministre Benjamin Netanyahu avant son discours et a été expulsé de la Knesset. Le président du parti Otsma Yehudit, Itamar Ben Gvir a réagit suite au harcèlement du député arabe : « La prochaine fois que Ayman Odeh s’approchera du Premier ministre, il sortira un couteau ».

Netanyahu a parlé ensuite, au parloir de la Knesset :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Où est Israël Betenou ? » Où est Liberman qui zigzag? S’il n’avait pas zigzagué, nous adopterions la loi sur les caméras, empêchant la falsification et le vol électoral. »

Netanyahu a évoqué l’alarme qui a été entendue la nuit dernière lors de son discours à Ashdod: « J’ai entendu les réactions joyeuses de Lapid et Gantz après l’alerte à Ashdod.  J’ai parlé aux civils, je leur ai dit d’évacuer. C’est juste une honte pour Lapid et Gantz. »

Il a ajouté: « Liberman a renversé le gouvernement de droite il y a quelques mois. Il a récemment empêché la formation du gouvernement de droite et reprend le flambeau, et cette fois ci avec le soutien des partis arabes pour former un gouvernement de gauche. Une gauche, dirigée par Lapid, Gantz, avec les autres partis de gauche, les partis arabes et Avigdor Liberman.

Nous continuerons à faire ce qui est nécessaire en matière de sécurité. Hier, j’ai annoncé mon intention d’appliquer la souveraineté. Demandez-vous pourquoi vous avez attendu jusqu’à aujourd’hui ? Une question aussi stupide ne peut être posée que par ceux qui ne savent pas comment agir dans le domaine diplomatique. Si vous voulez abandonner, vous déracinez, vous retirez, sachez qu’eux le savent. Pendant 8 longues années devant un autre gouvernement américain (Obama), je me suis battu. Ils voulaient que nous nous retirions de certains territoires. Mais ces dernières années, j’ai obtenu l’adhésion des cœurs. »

Le député Yair Lapid, qui a prononcé le discours après le Premier ministre, a déclaré : « ce que vous avez vu hier à Ashdod peut se résumer en quatre mots identiques: trop d’années au pouvoir. Netanyahu a perdu tout contact visuel avec la vie réelle. »

« Ses affaires pénales concernent quelqu’un qui ne fait plus vraiment la distinction entre le permis et l’interdit. Dans six jours, nous pourrons lui dire au revoir. »

La loi sur les caméras, que le gouvernement promeut et qui vise à permettre aux observateurs de photographier les électeurs dans les bureaux de vote, sera voté mercredi après-midi pour un vote en première lecture à la Knesset. L’approbation du projet de loi nécessite l’appui de 61 députés. La décision a été prise malgré le fait que le gouvernement n’a pas réussi à accélérer le processus législatif du projet de loi. A la réunion ordinaire du comité, après un débat houleux, les partisans et les opposants étaient sur un pied d’égalité.

Ceux qui boycottent le vote sont le parti présidé par Avigdor Lieberman, qui a déclaré il y a quelques jours que « la milice privée de Netanyahu ne peut pas filmer les électeurs » et les listes « Bleu et blanc », dont les citoyens devraient discuter mais boycotter le vote.

L’ancien ministre de la Défense et chef d’état-major Moshe (Boogie) Ya’alon, du Parti bleu et blanc, a expliqué la décision : » La loi viole les valeurs protégées par la loi fondamentale de la Knesset et exige que la majorité des 61 députés soit considérée comme constitutionnelle. »

« Netanyahu n’a pas cette majorité, comme nous l’avons tous constaté plus tôt cette semaine au sein du comité ordinaire de la Knesset. Cette élection, contrairement à l’opinion de tous les autres qui s’opposent à la loi est un mépris flagrant pour la Knesset, les institutions de l’Etat et le public. « Bleu et blanc » ne participera pas à ce cirque. Le parlement israélien ne peut pas être nourri. »

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Netanyahu a attaqué Liberman en déclarant: « La loi sur les caméras vidéo doit être votée aujourd’hui dans quelques heures. Lieberman a annoncé qu’il s’opposerait à la loi, ne voterait pas et abandonnerait ainsi la loi. Si Lieberman et son parti viennent voter, la majorité devra adopter la loi à plus de 61 députés.

« J’exhorte Lieberman à s’unir et non à rejoindre Lapid-Gantz Ahmed Tibi et Ayman Odeh, à se rendre à la Knesset et à voter en faveur de cette loi importante qui permettra d’éviter le vol électoral. »

Lieberman, pour sa part, s’empressa de répondre: « Monsieur le Premier ministre, arrêtez de mentir, falsifier et enfreindre la loi. Vous remettez Hébron à Arafat, votez pour l’expulsion de Juifs de Gush Katif, bouleversez la loi sur la peine capitale pour les terroristes, et accordez une indemnité de protection au Hamas »

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !