Voici la vidéo d’avertissement arabe qui a entraîné l’annulation de l’arrivée de la délégation israélienne au Bahreïn

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux bahreïniens, montre un avion israélien atterrissant dans le pays et une bombe qui explose sur la délégation israélienne. Hier, il a été rapporté que la délégation avait annulé son arrivée à la conférence pour « des raisons de sécurité ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les réseaux sociaux de l’État du golfe Persique ont récemment publié une vidéo qui se termine par la légende « The Last Warning » et vise à empêcher les Israéliens de se rendre à la conférence économique à laquelle ils ont été invités. Dans la vidéo, vous pouvez voir un avion israélien avec une étoile de David à l’atterrissage à l’aéroport de Bahreïn et d’où part la délégation israélienne. Lorsqu’elle arrive à l’hôtel où elle séjourne, un petit drone survole leur groupe et jette une bombe sur place.

Hier, une délégation israélienne aurait annulé une visite à Bahreïn pour des raisons de sécurité. Selon l’agence de presse Reuters, il s’agit d’une délégation de représentants du gouvernement et d’hommes d’affaires israéliens. « Lorsque nous avons informé les membres de la délégation israélienne qu’ils étaient invités, ils ont décidé d’annuler leur arrivée pour des raisons de sécurité et le manque de volonté de causer de l’inconfort au reste des délégations », a déclaré le chef de la délégation, Jonathan Ortmans.

Il a également été noté que l’annulation avait eu lieu après que le parlement du pays eut condamné la visite et que plusieurs manifestants aient manifesté contre la délégation israélienne à Manama. Le ministère des Affaires étrangères a refusé de commenter le rapport.

En réponse à une question sur les relations avec Israël à la conférence de Varsovie, le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn a déclaré il y a deux mois : « Nous sommes prêts à tout, nous attendons la paix. » Lorsqu’on lui a demandé s’il aimerait venir en Israël, il a répondu : « Au final, oui, bien sûr. » Quand on lui a demandé s’il inviterait Netanyahu dans son pays, il a déclaré : « Nous allons laisser cela pour un moment où cela se produira ».

Publicité 

Il y a environ six mois, nous avons annoncé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu tentait de parvenir à un règlement politique avec le Bahreïn. Lors de son discours à la fin de sa rencontre avec le président du Tchad, Idris Deby, Netanyahu a fait allusion à son intention d’organiser des visites similaires dans des pays arabes dans un proche avenir.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦