Yair Netanyahu a appelé à un Pessah sans viande et a exprimé sa colère face à « l’hypocrisie de la gauche »

Pour Pessah, Yair Netanyahu a publié un tweet sur son compte Twitter dans lequel il a invité les gens à célébrer la fête sans viande. En réponse, une discussion s’ensuivit entre lui et Josh Breiner, correspondant pour le journal de gauche Haaretz, sur la différence entre animaux et humains et sur « l’hypocrisie de la gauche ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il y a de mauvaises personnes - tous les animaux sont innocents

Pourtant ce post sur Twitter n’était pas du tout politique :

🟦 ANNONCE 🟦

« Chers amis, il n’y a pas de jour férié que j’aime plus que Pessah, mais croyez-moi, vous pouvez le célébrer avec une grande joie sans viande et sans abus de créatures sans défense », a écrit Netanyahu. « Quand vous cuisinez, il y a tellement d’alternatives, qu’il s’agisse de légumes, de tofu ou d’un maximum de poisson, vous pouvez trouver sur Internet de nombreuses recettes délicieuses pour les grillades et sans os !

En réponse, Breiner a répondu avec humour : « Mais c’est moins savoureux », ajoutant un sourire triste. Yair Netanyahu a répondu : « Josh, cette anomalie des gauchistes (sans parler spécifiquement de vous) qui pleure les droits des prisonniers palestiniens qui ont assassiné des enfants (des gens méchants qui méritent de mourir à l’agonie), et d’autre part leur cœur fermé sur la maltraitance et le meurtre en masse de créatures innocentes et sans défense qui ne méritent pas de mourir, c’est l’une de mes affirmations sur l’hypocrisie de la gauche. « 

Publicité 

« Je pense que les gens doivent faire la distinction entre les humains et les animaux, je suis d’accord avec vous pour dire qu’il existe aussi des animaux humains « , répondit Breiner, qui, apparemment, n’a pas aimé la comparaison, tout en maintenant un ton léger. « Mais loin de la politique, tu m’inviteras peut-être à une partie de grillade végétarien à Balfour pour voir s’il existe vraiment une alternative, je suis prêt à essayer. »

Mais Netanyahu a continué à se concentrer sur le fossé sur l’attitude envers les animaux et le traitement des êtres humains :  » C’est précisément cette différence entre les hommes et les animaux qui m’intéresse, il y a des méchants qui méritent de mourir (meurtriers, terroristes, etc…). Ils (les animaux) sont tous innocents et n’ont fait de mal à personne et aucun d’entre eux ne mérite de mourir. « 

Les deux hommes ont continué à réagir l’un à l’autre, discutant du droit des hommes de déterminer le sort d’autres êtres humains, par opposition à leur droit au sort des animaux. Mais la conversation s’est terminée par une amitié, lorsque Netanyahu a accepté d’examiner la proposition de Breiner de partager une partie de grillade végéta-rienne chez lui à Modiin.

 

 

🟦 ANNONCE 🟦