đź”´ Experts indiens : l’explosion près de l’ambassade d’IsraĂ«l est l’Ĺ“uvre de l’Iran

Un mois après qu’un engin explosif improvisĂ© a explosĂ© devant l’ambassade d’IsraĂ«l dans la capitale indienne de New Delhi, les enquĂŞteurs indiens ont conclu que les combattants de la Force iranienne al-Qods Ă©taient responsables de l’attaque. Selon les informations disponibles, des agents du MOSSAD ont Ă©galement Ă©tĂ© impliquĂ©s dans l’enquĂŞte du cĂ´tĂ© israĂ©lien.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

Les services de renseignement indiens ont terminĂ© leur enquĂŞte sur l’attentat Ă  la bombe contre l’ambassade d’IsraĂ«l Ă  New Delhi le 29 janvier. Selon le journal indien The Hindustan Times, l’engin explosif a Ă©tĂ© fabriquĂ© de telle manière que les soupçons sont tombĂ©s sur l’État islamique.

L’explosion a eu lieu Ă  50 mètres de l’ambassade d’IsraĂ«l le jour oĂą IsraĂ«l et l’Inde ont cĂ©lĂ©brĂ© le 29e anniversaire de l’Ă©tablissement des relations diplomatiques. Personne n’a Ă©tĂ© blessĂ© Ă  la suite de l’incident.

Selon les experts, l’Iran a planifiĂ© l’acte de terrorisme lui-mĂŞme, et il a Ă©tĂ© commis par des reprĂ©sentants de l’association chiite locale, qui sont citoyens de l’Inde. En outre, les experts qui ont examinĂ© l’engin explosif sont arrivĂ©s Ă  la conclusion qu’il s’agissait d’un engin explosif assemblĂ© par des professionnels avec tĂ©lĂ©commande.

Selon la source de la publication, les militants locaux ont reçu des instructions des conservateurs de la Force Al-Qods – une unitĂ© du Corps des gardiens de la rĂ©volution islamique iranien pour des opĂ©rations spĂ©ciales Ă  l’Ă©tranger.

Publicité 

«Le fait que la bombe soit de faible puissance et qu’aucune victime humaine ne soit prĂ©vue Ă©tait probablement dĂ» Ă  la rĂ©ticence des Iraniens Ă  gâcher leurs relations avec un pays ami – l’Inde. Mais le message Ă©tait clair et la menace rĂ©elle », ont dĂ©clarĂ© des experts indiens de la lutte contre le terrorisme.

Sur les lieux, une lettre a Ă©tĂ© trouvĂ©e adressĂ©e Ă  l’ambassadeur d’IsraĂ«l en Inde avec les mots «Ce n’est que le dĂ©but». Il a Ă©galement mentionnĂ© le nom du commandant de la Force Qods Qasem Soleimani, qui a Ă©tĂ© tuĂ© par les États-Unis il y a environ un an, et d’un scientifique nuclĂ©aire chevronnĂ© et l’un des fondateurs du programme nuclĂ©aire iranien, Muhsin Fakhrizadeh, qui a Ă©galement Ă©tĂ© tuĂ© en novembre 2020.

Les enquĂŞteurs qui ont Ă©tudiĂ© la lettre ont conclu que, Ă  en juger par le style de la lettre et l’orthographe des noms, elle avait Ă©tĂ© Ă©crite par des Iraniens.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE