Au milieu de tensions accrues entre IsraĂ«l et le Hamas, le groupe terroriste basĂ© Ă  Gaza a lancĂ© mardi soir un exercice d’entraĂ®nement extrĂŞmement rare simulant la capture des forces spĂ©ciales de l’armĂ©e israĂ©lienne opĂ©rant sur le territoire.

Les Gazaouites ont signalĂ© de nombreux mouvements de terroristes armĂ©s dans les rues, y compris le long de la frontière avec IsraĂ«l, avant que le ministère de l’IntĂ©rieur dirigĂ© par le Hamas dans le territoire n’annonce qu’il s’agissait d’un exercice militaire.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’exercice a vu le niveau d’alerte augmenter soudainement parmi toutes les agences de sĂ©curitĂ© de la bande de Gaza, une mobilisation gĂ©nĂ©rale du personnel de la rĂ©serve auprès des services de sĂ©curitĂ©, le dĂ©ploiement de barrages routiers et la fermeture par le Hamas de tous les points de passage terrestres et maritimes. il a Ă©tĂ© dit aux pĂŞcheurs qu’ils ne pourraient pas partir en mer.

Ce vaste exercice comprenait la police, des unitĂ©s de renseignement et l’aile militaire du groupe terroriste, les brigades Izz ad-Din al-Qassam.

Iyad al-Bozm, porte-parole du ministère de l’IntĂ©rieur Ă  Gaza, a dĂ©clarĂ© sur Twitter : «Le ministère de l’IntĂ©rieur et de la SĂ©curitĂ© nationale effectue actuellement un exercice d’urgence pour simuler le traitement d’une menace soudaine pour la sĂ©curitĂ©. Cela se passe dans le cadre de l’examen de l’Ă©tat de prĂ©paration des forces de sĂ©curitĂ© et des services ».

Des responsables du Hamas ont dĂ©clarĂ© aux mĂ©dias arabophones que l’exercice simulait une incursion des forces de sĂ©curitĂ© israĂ©liennes. Un communiquĂ© du ministère de l’IntĂ©rieur a dĂ©clarĂ© que l’exercice Ă©tait « dĂ» aux tentatives de ses ennemis de saper la sĂ©curitĂ© et l’ordre public ».

L’exercice semble liĂ© Ă  une opĂ©ration des forces spĂ©ciales de l’armĂ©e israĂ©lienne dans la bande de Gaza en novembre qui a mal tournĂ© après la dĂ©couverte des forces d’infiltration israĂ©liennes, entraĂ®nant la mort d’un soldat lors de la fusillade qui a suivi.

Une enquĂŞte de Tsahal, dont certaines dĂ©couvertes ont Ă©tĂ© rendues publiques dimanche, a rĂ©vĂ©lĂ© un certain nombre d’erreurs tactiques et de planification inappropriĂ©e ayant conduit Ă  l’Ă©chec de l’opĂ©ration, ainsi que des actions courageuses des membres de l’unitĂ© ayant pris part au raid qui a permis d’Ă©viter un plus grand dĂ©sastre. L’officier israĂ©lien a Ă©tĂ© tuĂ© par un tir ami d’un autre membre de l’Ă©quipe.

La dĂ©bâcle très publique et embarras-sante a entraĂ®nĂ© une sĂ©rie de remaniements au sein du renseigne-ment militaire de Tsahal. Notamment, le chef de la division des opĂ©rations spĂ©ciales du renseignement militaire – qui ne peut ĂŞtre identifiĂ© que par son grade et son initiale, Brig. gĂ©nĂ©ral «Gimel» – a dĂ©missionnĂ© de son poste la semaine dernière, après avoir dĂ©cidĂ© de le faire en aoĂ»t.

Selon des responsables du Hamas, les soldats venaient de Sayeret Matkal et avaient mené une opération complexe pour piéger le matériel de commu-nication du groupe terroriste à Gaza. Ils auraient traversé Gaza en camionnette civile à environ trois kilomètres de la frontière.

IsraĂ«l n’a confirmĂ© aucune de ces affirmations.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.