🔴 Liban en feu : troubles civils, incendie de la banque centrale, explosion d’un entrepôt du Hezbollah

Une puissante explosion a retenti dans le sud du Liban, où, selon des sources arabes, se trouve la base militaire du Hezbollah. Les causes de l’explosion et les victimes ne sont pas encore connues avec certitude. Hier également au Liban, des troubles civils de masse ont commencé, qui ne se sont pas calmés jusqu’à présent, des manifestants ont mis le feu au bâtiment de la Banque centrale de la République libanaise.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon les médias arabes, l’explosion s’est produite vers 2 heures du matin, heure de Beyrouth, dans la zone du village de Humin au sud du Liban, où, selon certaines sources, se trouvent les dépôts d’armes du Hezbollah.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Des témoins ont rapporté que les terroristes du Hezbollah ont immédiatement bouclé le site de l’explosion, et les sites d’information locaux écrivent que les membres du Hezbollah ont empêché une ambulance d’atteindre le site de l’explosion.

Publicité 

Aussi, depuis hier soir, des milliers de manifestations se sont poursuivies dans tout le Liban. Les manifestants ont bloqué des routes et fermé des rues pour protester contre la détérioration des conditions économiques.

Des attaques ont eu lieu hier devant la Banque centrale libanaise dans le quartier de Hamra (à l’ouest de la capitale Beyrouth) et une succursale de la banque centrale à Tripoli. Les Libanais ont exigé « la démission des dirigeants des banques et le procès du système corrompu au pouvoir ».

Des manifestants se sont rassemblés devant le siège de la banque sous le slogan « A bas le système de corruption, de criminalité et d’appauvrissement », brandissant des drapeaux libanais pour protester contre la détérioration de la situation économique et des conditions de vie, selon l’agence de presse officielle libanaise. Des manifestants ont incendié l’un des bâtiments de la banque centrale et bloqué la route avec des pneus en feu. La police et l’armée tentent de disperser les manifestants.

Le Liban est en proie à une crise économique d’une gravité sans précédent depuis deux ans, entraînant une baisse record de la valeur de la monnaie locale par rapport au dollar. Le taux de change du dollar contre la livre libanaise a atteint 1 à 32 000. Le volume des flux financiers en provenance de l’étranger a fortement diminué dans le pays, la dette publique et l’inflation ont fortement augmenté. De plus, les habitants du pays souffrent d’un manque de carburant et de médicaments. En juin dernier, la Banque mondiale a décrit la crise économique au Liban comme « la pire du pays et l’une des pires au monde », la classant parmi les trois pires crises financières mondiales jamais enregistrées depuis le milieu du XIXe siècle.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦