Plus de 20 personnes ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©es, soupçonnĂ©es d’avoir commis des infractions contre la sĂ©curitĂ© nationale • L’enquĂŞte montre qu’elles ont reçu des instructions pour agir de la part d’Ă©lĂ©ments du mĂŞme pays, en Ă©change de fonds et d’avantages • Le contact s’est dĂ©roulĂ© en secret • Ordonnance de censure imposĂ©e Ă  d’autres personnes •

Plus de 20 citoyens israĂ©liens, y compris ceux des industries de la dĂ©fense, ont fait l’objet d’enquĂŞtes ces derniers mois pour suspicion d’infractions contre la sĂ©curitĂ© de l’État, d’infractions Ă  la loi sur le contrĂ´le des exportations de dĂ©fense, de blanchiment d’argent et d’autres infractions Ă©conomiques.

Matériel de communication et de navigation saisi sur le terrain lors d'une expérience // Photo: porte-parole de la police

Cela fait partie d’une enquĂŞte conjointe du GSS (Mossad et Shin Bet), de l’UnitĂ© nationale d’enquĂŞte sur les crimes graves et internationaux (Yahaval) Ă  Lahav 433 dans la police et le Malamav (en charge de la sĂ©curitĂ© dans le système de dĂ©fense), et accompagnĂ©e par le DĂ©partement du bureau du procureur de l’État.

L’enquĂŞte a rĂ©vĂ©lĂ© que les suspects se livraient illĂ©galement au dĂ©veloppement, Ă  la production, Ă  l’expĂ©rimentation et Ă  la vente de missiles itinĂ©rants pour un pays d’Asie. Au cours de l’enquĂŞte, il est apparu que les suspects avaient reçu des instructions pour agir de la part d’entitĂ©s liĂ©es Ă  ce pays Ă©tranger, en Ă©change de recevoir des fonds importants et des avantages supplĂ©mentaires.

Publicité 

Matériel de communication et de navigation saisi sur le terrain lors d'une expérience // Photo: porte-parole de la police

L’enquĂŞte montre que le lien entre les suspects et les Ă©lĂ©ments dans le mĂŞme pays d’Asie a Ă©tĂ© menĂ© en secret, tout en essayant de dĂ©guiser le facteur auquel les missiles sont destinĂ©s.

Selon la police et le GSS, l’enquĂŞte a rĂ©vĂ©lĂ© de nombreuses informations sur les mĂ©thodes d’action de ces Ă©lĂ©ments Ă©trangers vis-Ă -vis des IsraĂ©liens, y compris l’utilisation de techniques de dissimulation et de secret dans la rĂ©alisation des transactions et le transfert du produit.

Missile capturé dans l'atelier de production // Photo: porte-parole de la police

 » Cette affaire illustre les dommages potentiels à la sécurité nationale, inhérents aux transactions effectuées illégalement par des citoyens israéliens vis-à-vis de pays étrangers, y compris la crainte que cette technologie puisse se répandre dans des pays hostiles à Israël », ont déclaré la police et le GSS.

Les Ă©lĂ©ments de l’enquĂŞte ont rĂ©cemment Ă©tĂ© soumis pour examen au DĂ©partement Ă©conomique du ministère public. Une ordonnance restrictive a Ă©tĂ© imposĂ©e sur le reste des dĂ©tails de l’affaire.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE