(Photo: MCT)

S’il n’y a pas de surprises de dernière minute, les 28 États membres de l’ UE devraient approuver une dĂ©claration historique, la première du genre, visant Ă  lutter contre l’antisĂ©mitisme et Ă  renforcer la sĂ©curitĂ© et la protection des communautĂ©s et des institutions juives.

La dĂ©claration de 11 pages, qui est entièrement divulguĂ©e ici pour la première fois, sera approuvĂ©e par les 28 ministres de la Justice et de l’IntĂ©rieur de l’Union europĂ©enne et demain par le Conseil de l’Union europĂ©enne, composĂ© de tous les dirigeants des pays europĂ©ens.

C’est la première fois qu’un document officiel du Conseil de l’Union europĂ©enne mentionne explicitement la nĂ©cessitĂ© de s’unir dans la lutte contre l’antisĂ©mitisme. La dĂ©claration est approuvĂ©e dans le cadre de la synthèse du mandat de l’ Autriche , qui a exercĂ© les fonctions de prĂ©sidence tournante de l’Union europĂ©enne au cours des six derniers mois.

La dĂ©claration a Ă©tĂ© co-Ă©crite par l’Autriche et le WJC pendant cinq mois et impliquait des contacts diplomatiques frĂ©nĂ©tiques lorsque certains pays europĂ©ens se sont initialement opposĂ©s Ă  une dĂ©claration ou Ă  une formulation. La formulation de la dĂ©claration a commencĂ© après l’invitation sans prĂ©cĂ©dent du reprĂ©sentant du Congrès juif mondial Ă  comparaĂ®tre devant le Forum des ministres de la Justice et de de l’Union EuropĂ©enne.

Les deux objecteurs principaux Ă©taient la Suède , nĂ©cessaire d’ajouter une rĂ©fĂ©rence aussi pour combattre la haine des musulmans, non seulement l’ antisĂ©mitisme – une demande qui a Ă©tĂ© faite et l’ Espagne  s’est opposĂ© Ă  l’existence mĂŞme du document, mais Ă  la fin a Ă©tĂ© convaincu.

Selon des responsables impliquĂ©s dans le processus de formulation de la dĂ©claration, la vĂ©ritable raison de l’opposition Ă  cette dĂ©claration Ă©tait la crainte de bloquer les critiques sur  l’État d’IsraĂ«l. Cependant, un article important a Ă©tĂ© ajoutĂ© au document selon lequel « le Conseil de l’Union europĂ©enne constate que l’antisĂ©mitisme, y compris dĂ©guisĂ© en vues politiques et nĂ©onazies, est une cause de grande prĂ©occupation pour les communautĂ©s juives des pays europĂ©ens ».

Les deux principaux facteurs, intervenant et apportant une percĂ©e, et l’adoption d’un document consensuel complet de 28 pays de l’ Union europĂ©enne, par la chancelière allemande Angela Merkel et le prĂ©sident de la France, Emmanuel Macron . Le conseiller en relations extĂ©rieures de Macron a persuadĂ© les Espagnols de retirer leur refus. La baronne Katerina von Schonerbein, coordinatrice de l’UE pour la lutte contre l’antisĂ©mitisme et grande amie du peuple juif et d’IsraĂ«l, a Ă©tĂ© la force motrice de la formulation du document et a rĂ©ussi Ă  en fermer la lisière.

Le ministère des Affaires étrangères israélien, par l’intermédiaire de la délégation israélienne auprès de l’Union européenne, et des ambassades israéliennes en Europe, a rejoint le processus diplomatique lors de son dernier passage et a aidé dans les coulisses à persuader les pays en déroute.

Afin de comprendre Ă  quel point il Ă©tait difficile de formuler un document approuvĂ© par les 28 États membres de l’Union europĂ©enne, il est possible de noter que la dĂ©claration finale ne comptait pas moins de 84 projets. Selon la dĂ©claration, le Conseil de l’UE « est dĂ©terminĂ© Ă  garantir au peuple juif un avenir dans lequel il vivra avec le mĂŞme sens de sĂ©curitĂ© et de libertĂ© que tous les autres citoyens de l’UE ». En outre, le Conseil reconnaĂ®t que « la sĂ©curitĂ© du peuple juif est un besoin immĂ©diat nĂ©cessitant l’action actuelle des États membres et des institutions de l’Union europĂ©enne ».

Le document comprend une sĂ©rie de dispositions opĂ©rationnelles importantes que les pays europĂ©ens s’engagent Ă  prendre pour le compte des communautĂ©s juives. Parmi les points saillants, les 28 pays promettent d’adopter et de mettre en Ĺ“uvre une stratĂ©gie globale de lutte contre l’antisĂ©mitisme et de le prĂ©venir, de financer et d’appliquer des mesures visant Ă  sĂ©curiser les communautĂ©s, de promouvoir l’éducation Ă  la mĂ©moire de l’Holocauste et d’accorder une attention particulière Ă  l’antisĂ©mitisme sur Internet.

Le Congrès juif mondial souligne que, mĂŞme s’il ne s’agit ni d’une dĂ©claration contraignante ni d’une lĂ©gislation paneuropĂ©enne, elle peut ĂŞtre traduite dans la pratique. Le Congrès a l’intention de faire appel aux pays de l’Union europĂ©enne et d’exiger la mise en Ĺ“uvre de la dĂ©claration qu’ils ont eux-mĂŞmes signĂ©e. Cela fournit Ă©galement aux diffĂ©rentes communautĂ©s juives une base leur permettant de demander une aide financière aux pays europĂ©ens pour amĂ©liorer leurs mesures de sĂ©curitĂ©.

Le Congrès a constatĂ© que certaines communautĂ©s juives doivent dĂ©penser 50% de leur budget en sĂ©curitĂ© et que huit pays europĂ©ens ne font rien pour les protĂ©ger (Lituanie, Slovaquie, SlovĂ©nie, Suisse, Ukraine, BiĂ©lorussie, Bosnie-HerzĂ©govine et MacĂ©doine) ou ne protègent que très peu les synagogues. Seul le soir de Rosh Hashana et Seder, justifie un petit budget pour la communautĂ© juive Ă  des fins de sĂ©curitĂ©. D’autre part, certains pays font beaucoup, comme l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la France, l’Italie (prĂ©sence policière dans les synagogues 24 heures sur 24), la Grèce (prĂ©sence policière 24 heures sur 24).

« Il s’agit sans aucun doute d’une rĂ©volution dans l’approche de l’Union europĂ©enne en matière de traitement de l’antisĂ©mitisme », a dĂ©clarĂ© le Congrès juif mondial, « et ce document sauvera des vies humaines, mais Ă  cause de cela, un autre policier sera ajoutĂ© au front de la synagogue.

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

3 COMMENTS

  1. Mesdames et Messieurs les responsables politiques europĂ©ens, ĂŞtes-vous capables de comprendre une fois pour toutes que nous n’avons que faire de vos dĂ©clarations. Nous voulons des actes. L’arrĂŞt de l’incitation Ă  la haine anti-juive et anti-israĂ©lienne de vos mĂ©dias et de vos politiciens. L’arrĂŞt de vos soutiens politiques et financiers aux usurpateurs arabes. Que vous arrĂŞtiez de mettre des obstacles et des embĂ»ches devant IsraĂ«l pour l’empĂŞcher d’obtenir les conditions d’une vraie paix basĂ©e sur la vĂ©ritĂ© et la justice. Que vous arrĂŞtiez de prolonger volontairement, pour vos intĂ©rĂŞts et par haine, ce conflit par vos soutiens aux agresseurs arabes et iraniens. Que vous vous comportiez Ă  tous les niveaux avec IsraĂ«l comme vous vous comportez avec n’importe quel autre pays La justice pour les victimes de l’antisĂ©mitisme et en particulier pour les personnes assassinĂ©es par des antisĂ©mites. Si vous ne faĂ®tes que cela, vous-mĂŞmes vous en serez les premiers bĂ©nĂ©ficiaires en attirant des bĂ©nĂ©dictions sur vos pays et vos peuples. Ce que vous faĂ®tes actuellement vous ĂŞtes en train de le payer et ce n’est pas finis. Car tout est inscrit et notĂ©, et chaque actions provoque des consĂ©quences mĂŞme en politique.

    Tout le reste c’est du bla bla bla, vous pouvez vous le garder.

  2. ha ha ha ou bien: hi hi hi? mais comme ils sont drĂ´les…!
    l’Europe en dĂ©liquescence prĂ©tend encore bla bla bla pour protĂ©ger les juifs?
    avec la guerre civile en gestation, les juifs n’ont qu’une issue: partir! vendre ce qu’ils peuvent vendre et partir. ne plus Ă©couter les juifs de cour.
    point barre!