La technologie israélienne engagée par l’Argentine pour assurer la sécurité lors du sommet des dirigeants mondiaux du G20 a permis d’empêcher plusieurs incidents de drones non autorisés.

Malgré les craintes précédentes, la participation de dirigeants venus d’Australie, du Brésil, du Canada, de Chine, de l’Union européenne, de France, d’Allemagne, d’Inde, d’Indonésie, d’Italie, du Japon, du Mexique, de Russie, d’Arabie saoudite, d’Afrique du Sud, de Corée du Sud, de Turquie, le Royaume-Uni et les États-Unis n’ont pas été touchés.

Plusieurs drones suspects survolant la présence de leaders mondiaux ont été bloqués avec succès par la technologie israélienne.

Le ministère argentin de la Défense a signé un contrat de plus de 5 millions de dollars avec son homologue israélien l’année dernière pour fournir des services de cyber-défense et de cyber-sécurité. Israël n’est pas membre du groupe des G20.

Jeudi, les autorités du sommet ont détecté un drone non autorisé dans une zone des hôtels dans lesquels les délégations étrangères ont séjourné. Le drone a été neutralisé.

Vendredi soir, un drone a survolé le groupe de dirigeants qui entraient dans l’emblématique théâtre Colon pour un gala. Le drone a été neutralisé et est tombé dans la rue, selon un article du journal Clarin.

Le contrat signé portait sur la mise en place d’une équipe d’intervention d’urgence en informatique de la cyber-défense (CERT) et d’une équipe d’intervention en cas d’incident de sécurité informatique (CSIRT).

Le 21 septembre, les pays ont signé l’accord de mise en œuvre du projet. Le programme de cyber-défense inclut la capacité d’inhiber les drones dans une certaine plage. Le logiciel de cyber-sécurité inclut la possibilité de collecter et d’analyser des informations provenant de réseaux sociaux.

Le système Drone Guard vendu en Argentine par ELTA Systems, une filiale d’Israël Aerospace Industries (IAI), a également été utilisé avec succès lors des Jeux olympiques de la jeunesse en Argentine en octobre 2018.

La 13ème réunion du forum international de 20 pays qui s’est tenue à Buenos Aires le week-end dernier a été le premier sommet du G20 à se tenir en Amérique du Sud. La sécurité était l’une des principales préoccupations. Lundi, le président Mauricio Macri a organisé un événement pour souligner le succès de l’événement avec les travailleurs, y compris les forces de sécurité, en reconnaissance de leurs performances.

 

Pour rester informé 24/24, un seul clic ! 

 

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️