100 patients gravement malades chaque jour : Bennett refuse le confinement demandé par les experts

Le Cabinet de lutte contre le coronavirus s’est réuni aujourd’hui pour la première fois au cours des trois dernières semaines pour discuter de la situation d’une forte détérioration de la situation épidémiologique en Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La chaîne KAN Khadashot rapporte que les ministres ne vont pas discuter aujourd’hui de nouvelles restrictions, mais se sont réunis pour écouter une analyse de l’évolution de la situation et les prévisions des experts.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Et les pronostics ne sont pas heureux : les médecins estiment que d’ici quelques jours le nombre de patients gravement malades atteindra 100 nouveaux par jour. Selon le scénario le plus optimiste, d’ici la fin janvier, il y aura 1000 patients gravement malades dans le pays, et selon le pire – environ 2500.

Selon des consultants gouvernementaux, le nombre de patients gravement malades double désormais tous les 4 à 5 jours. Cela est démontré par les chiffres des rapports du ministère de la Santé : il y a maintenant environ 250 patients gravement malades dans les hôpitaux (73 nouveaux à ce jour), et le 6 janvier, il y en avait 134 (25 nouveaux par jour). Comme vous pouvez le voir, le nombre de nouveaux patients lourds a presque triplé en 5 jours.

Publicité 

Certains experts estiment qu’il est nécessaire d’introduire des restrictions plus sévères sur les rassemblements.

Lors de la réunion du soir, les médecins ont déclaré aux ministres que 35 des patients gravement malades étaient infectés par l’omicron, 87 par le delta, et qu’il n’y avait pas de données définitives sur 151 patients.

Des représentants du ministère de la Santé ont déclaré aux ministres que de 5 % à 8 % des Israéliens ont déjà été infectés par l’omicron, et de 2 à 4 millions de personnes seront infectées dans cette vague. Rappelons que depuis le début de la pandémie de COVID-19, 1,589 million d’Israéliens sont tombés malades.

Dans ce contexte, le ministère de la Santé demande au gouvernement de passer à une « politique de stagnation » et de se préparer à un confinement si les hôpitaux ne peuvent plus faire face aux flux de patients.

Cependant, lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, le Premier ministre Naftali Bennett a rejeté l’idée d’un confinement. « Le principe de base est de protéger les personnes vulnérables. Le verrouillage n’aidera pas », a-t-il déclaré, et est revenu sur les supposés succès du gouvernement dans la lutte contre l’omicron. « Grâce au fait que nous avons gagné du temps, nous avons pu élaborer des stratégies et préparer le pays au tsunami qui est en train de se lever. »

Rappelons qu’au début de cette vague, le gouvernement a fermé l’aéroport et assuré les Israéliens que cela ralentirait la pénétration de la nouvelle variante dans le pays afin que le plus de personnes possible, et notamment les enfants, puissent être vaccinés à temps. Il est désormais clair que la vaccination des enfants a échoué (environ 16 % des enfants de 5 à 11 ans ont été vaccinés). Deuxièmement, les chiffres montrent que la vaccination n’est devenue un obstacle ni à la propagation du virus, ni à l’augmentation du nombre de patients gravement malades. Il n’est donc pas clair de quelles réalisations Bennett parle.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦