19 des 27 porteurs probables de la souche omicron en Israël n’ont pas voyagé à l’étranger

Le ministère de la Santé a déclaré vendredi que le nombre de cas confirmés d’infection par la souche omicron en Israël a atteint sept et qu’il y a 27 cas plus probables qui n’ont pas encore été confirmés par séquençage du génome. Dix-neuf de ces 27 porteurs probables du virus identifiés par les tests PCR ne sont pas allés à l’étranger récemment.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Vingt-deux des 27 cas suspects d’infection par la souche omicron n’ont pas été complètement vaccinés. Alors que les données de différents pays s’accumulent au sein du ministère israélien de la Santé, ils sont enclins à conclure que la souche « terrible » n’est pas si terrible – bien qu’elle infecte ceux qui se sont rétablis deux fois plus souvent que la souche « delta », les vaccins ne fournissent qu’un niveau de protection légèrement réduit contre l’infection par « omicron », et ils protègent contre les formes sévères de la maladie aussi efficacement qu’avec la souche « delta ».

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

L’augmentation de l’incidence en Israël s’est jusqu’à présent arrêtée, l’indice R épidémique a diminué à un, la proportion de tests positifs a diminué à 0,54 % dans un contexte de forte augmentation du nombre de tests. Au cours de la dernière semaine en Israël, presque autant de tests de dépistage du coronavirus ont été effectués qu’au pic de la « quatrième vague », mais des tests généralisés n’ont pas conduit à une augmentation des taux d’incidence.

Toutes les restrictions d’urgence liées à l’émergence d’une nouvelle version du coronavirus ont été introduites en Israël pour une période de deux semaines, et le ministère de la Santé discute déjà de la possibilité d’abolir au moins certaines d’entre elles – tout d’abord, la quarantaine restrictions pour les citoyens vaccinés. Les pays d’Afrique où l’omicron est déjà la souche dominante resteront probablement sur la liste rouge. On ne sait pas encore si l’interdiction d’entrée des étrangers vaccinés en Israël sera prolongée – mais il y a moins de raisons à cela, étant donné que la plupart des cas d’infection par la nouvelle souche se produisent déjà dans le pays.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦