300 poulets qui étaient destinés au rituel de Yom Kippour ont été abandonnés dans la rue de Brooklyn

Un spectacle étrange est apparu dans les rues de Brooklyn vendredi. 300 poulets Cornish Cross mis en caisse ont été laissés à l’intersection de Flushing Ave. et Williamsburg St. à South Williamsburg vers 11h15, la veille de Kippour. On suppose que les caisses de volaille sont tombées d’un camion de livraison. Les centres de soins aux animaux de la ville de New York ont ​​répondu à l’incident. 253 poulets étaient encore en vie après l’épreuve, 30 étaient morts et 14 ont été emmenés pour traitement dans un hôpital vétérinaire.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un porte-parole de l’organisation a déclaré aux médias qu’ils pensaient que les poulets étaient destinés à être utilisés dans un rituel juif d’avant Yom Kippour appelé Kapparot.

Kapparot (littéralement « expiation ») est un rituel pratiqué par certains Juifs à la veille de Yom Kippour. La personne récite les deux passages bibliques des Psaumes 107:17-20 et Job 33:23-24, puis tourne le poulet vivant au-dessus de sa tête trois fois tout en récitant une courte prière trois fois. Le poulet est ensuite abattu conformément aux règles halakhiques. Il serait ensuite remis à une association caritative pour être consommé lors du repas d’avant Yom Kippour. Beaucoup de gens substituent de l’argent au poulet.

🟦 ANNONCE 🟦

La pratique a été critiquée par les grands rabbins à travers les âges. De nombreux érudits pensent que le rituel avait des racines païennes. Le ministère israélien de la Protection de l’environnement a demandé aux gens de s’abstenir d’utiliser des animaux vivants et de faire la charité à sa place.

Katy Hansen des Animal Care Centers a déclaré au New York Daily News que l’abattoir responsable du transport des poulets avait refusé de les récupérer. Le rapport estime qu’entre 50 000 et 100 000 poulets sont sacrifiés chaque année pour le rituel.

Publicité 

« De nombreux poulets meurent d’exposition, de déshydratation et de malnutrition alors qu’ils sont assis dehors sans accès à la nourriture ni à l’eau, attendant avant même que quiconque ne les utilise pour le rituel des Kaporot », a déclaré Hansen.

Une organisation appelée, à juste titre, The Alliance to End Chickens, car Kaporos est également venue en aide aux volailles abandonnée. L’organisation travaille depuis plus d’une décennie pour remplacer l’utilisation de poulets dans les cérémonies des Kaporot par de l’argent ou d’autres symboles d’expiation non animal. L’Alliance ne s’oppose pas au Kaporot en soi, seulement à l’utilisation inutile de poulets dans la cérémonie.

 

🟦 ANNONCE 🟦