Entre joie et tristesse….

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Les deux journalistes Edith Bouvier et William Daniels ont été rapatriés en France, vendredi soir à l’aéroport militaire de Villacoublay, près de Paris.

Ils sont été évacués d’urgence de la ville de Homs jeudi soir pour le Liban,et plus précisément dans la ville de  Beyrouth. C’est à  Villacoublay que les familles des deux personnes les ont accueilli ,sans oublier le président  Nicolas Sarkozy.

L’état des français est sans danger car Edith Bouvier ne  souffre que d’une fracture du fémur, mais son état psychologique et celui de William Daniels sont au plus bas car ils ont vécu dans des conditions dramatiques pendant sa présence dans la ville de Homs. Ils ont  été  évacués en ambulance vers un hôpital militaire.

Mais malheureusement [intlink id= »2950″ type= »post »]les corps de la journaliste américaine Marie Colvin et du photographe français Rémi Ochlick [/intlink]ont été remis aux ambassades de France et de Pologne.

C’est Eric Chevallier qui est l’ambassadeur de France à Damas,qui a accompagné dans une ambulance la dépouille de Rémi Ochlick, et une seconde voiture, celle de l’ambassade de Pologne accompagnait le transport du corps de Marie Colvin.

Ce soir, la Syrie ne dort toujours pas car les forces syriennes bombardent un des quartier de Homs, dont celui de Djoba. C’est la troisième ville de Syrie,qui touche directement les civils sans espérer l’aide de la croix rouge qui a été interdite dans le secteur.

Entre temps les forces d’opposition se sont retirées car il y a un  pilonnage incessant depuis 26  jours et un froid glacial. Les hommes femmes et enfants et personnes âgées manquent de tout.

C’est l’apocalypse…