Accord avec l’Arabie saoudite : les inspecteurs quitteront les îles stratégiques qui étaient sous contrôle israélien

40 ans après le retrait d’Israël des petites îles stratégiques, la force multinationale d’observation stationnée dans la région prendra fin : Simultanément à l’annonce officielle de l’ ouverture du ciel saoudien aux vols à destination et en provenance d’Israël, les Américains ont annoncé vendredi que la force stationnée à Sanfir et Tiran partirait à la fin de l’année. Cela a été déclaré lors de la visite du président américain Joe Biden en Arabie saoudite , où il est arrivé par un vol direct en provenance d’Israël . Biden a révélé cet accord et d’autres dans le discours de ce soir à Djeddah.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Les sont situées dans le détroit de Tiran, qui sépare la mer Rouge du golfe d’Eilat. Israël a donné son consentement au transfert d’inspecteurs des îles à Charm el-Cheikh en échange d’un engagement saoudien en vertu duquel il acceptera les engagements de l’annexe militaire à l’accord de paix avec l’Égypte, parallèlement au maintien de la liberté de navigation à Tiran en Égypte . Le ministre de la Défense, Bnei Gantz, a approuvé il y a un an les grandes lignes de l’accord en matière de sécurité.

 Le blocus égyptien de Tiran par l’Égypte, en 1956 et 1967, a conduit à l’opération Kadesh et à la guerre des Six jours. Dans les deux cas, les îles de Sanfir et Tiran (de son nom hébreu Yotvat) étaient occupées par Israël. En 1982, et dans le cadre des accords de Camp David, les îles sont passées sous contrôle égyptien. À l’origine, ils appartenaient en fait à l’Arabie saoudite et ont été loués à l’Égypte à la fin de la guerre d’indépendance. Après de longues discussions, les Égyptiens ont accepté en 2017 de les renvoyer en Arabie saoudite.
Selon l’annonce américaine, dont Biden a lu les principaux points dans son discours, peu après les accords de Camp David, les forces américaines ont commencé à servir d’observateurs sur les îles, dans le cadre d’une force multinationale et à la suite des accords signés entre Israël et l’Égypte. Biden a mentionné que cinq Américains avaient été tués sur l’île il y a deux ans, dans un accident d’hélicoptère.
Selon la décision, des accords ont été conclus sur l’abolition du pouvoir d’observation et le développement du tourisme dans la région, et l’Arabie saoudite a accepté de préserver tous les accords existants. Biden a salué l’accord, qui est en discussion depuis des mois, et les Américains ont déclaré qu’il prend en compte les intérêts de toutes les parties concernées, y compris Israël. La force de maintien de la paix, comprenant des combattants américains, quittera Tiran à la fin de l’année.

( Photo: obturateur )
L’annonce indique que Biden a également salué l’accord d’ouverture de l’Arabie saoudite aux vols à destination et en provenance d’Israël. « C’est une grande chose, pas seulement symbolique », a-t-il ajouté dans son discours. Il a également salué « les mesures encore en discussion concernant les vols directs d’Israël à Djeddah l’année prochaine, en faveur du respect du personnel du Hajj, dans les compagnies aériennes qui recevront des autorisations pour le faire ». Ces derniers jours, il a été rapporté que les Saoudiens autoriseraient les musulmans à arriver sur des vols charters à La Mecque pour le Hajj, mais selon l’annonce, cela n’a pas encore été définitivement confirmé.
Outre l’accord de quitter la force d’observation et d’ouvrir le ciel de l’Arabie saoudite aux vols à destination et en provenance d’Israël, les Américains ont annoncé que des accords avaient été conclus avec les Saoudiens concernant également la prolongation du cessez-le-feu dans la guerre au Yémen, ainsi que que la coopération sur la technologie, la cyber, la santé et l’énergie verte.
« L’engagement en faveur d’une solution à deux États comme seul moyen de résoudre le conflit »
La déclaration conjointe des États-Unis et de l’Arabie saoudite comprenait également une section intitulée « Questions israélo-palestiniennes », qui indiquait que « les deux parties ont souligné leur engagement continu en faveur d’une solution à deux États, dans laquelle un État palestinien souverain et continu vit côte à côte » en paix et en sécurité avec Israël. » Le conflit israélo-palestinien, conformément aux paramètres reconnus au niveau international et à l’initiative de paix arabe.
« Les dirigeants ont noté leur détermination à maintenir une coordination étroite dans les efforts visant à encourager les parties à exprimer – par des politiques et des actions – leur engagement en faveur d’une solution à deux États. Les États-Unis et l’Arabie saoudite saluent tous les efforts visant à contribuer à une paix juste et globale. dans la région. »
 
L’enjeu principal est bien sûr le pétrole, sur fond de hausse des prix suite à la guerre en Ukraine. « L’Arabie saoudite s’est engagée à soutenir le marché mondial du pétrole en faveur de la croissance économique. Les États-Unis ont accueilli la production de pétrole de juillet et août de 50 % de plus que prévu initialement. Ces mesures et d’autres que nous prévoyons de prendre dans les semaines à venir aideront à stabiliser les marchés. »
Contrairement aux cérémonies en Israël, lorsque Biden a atterri à Djeddah, aucune cérémonie officielle n’a eu lieu pour lui. De là, le président américain s’est rendu au palais du roi Salmane, où il a été documenté en train de « s’amuser à la boxe » avec son fils, le régent Muhammad bin Salman – qu’il voulait boycotter jusqu’à récemment.
Biden est arrivé dans le royaume après des propos durs qu’il avait tenus à son sujet dans le passé au sujet de l’assassinat de Jamal Khushkji, et sous la pression des deux parties aux États-Unis pour s’abstenir de coopérer avec le régent Ben Salman, le dirigeant de facto de l’Arabie saoudite.


Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦