Adversaire du BDS, mémorialiste de la Shoah et ami de la communauté juive britannique : les relations de Charles III avec Israël

À l’âge de 96 ans, la reine Elizabeth II est décédée hier (jeudi), qui a récemment fêté ses 70 ans de règne. Charles, 73 ans, l’homme qui a hérité du trône britannique ce même soir, a jusqu’à présent joué un rôle central et positif dans les relations entre la Maison de Windsor et l’État juif ainsi que l’ancienne communauté juive du Royaume-Uni.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Son père, le prince Philip, décédé l’année dernière, a en effet été le premier à briser le boycott officieux d’Israël par la famille royale britannique, lorsqu’il a effectué une visite privée en Israël en 1994 et s’est rendu sur la tombe de sa mère, la princesse Alice, qui est enterré à Jérusalem.

Charles. a reçu le trône, photo: Get Image

Son fils et nouvel héritier du trône, le prince William, était en effet le premier membre de la famille royale à effectuer une visite officielle en Israël en 2018, mais Charles, âgé de 73 ans, était le royal britannique qui a le plus de fois visité Israël jusqu’à présent : deux visites privées aux funérailles des premiers ministres Yitzhak Rabin en 1995 et de l’ancien président Shimon Peres en 2016 et la première visite officielle du prince héritier en janvier 2020 à l’occasion du Forum international sur la Shoah

Il n’y a pas de paix, nous n’arriverons pas

Elizabeth II est devenue reine près de quatre ans après la création de l’État d’Israël, à la fin d’une lutte militaire sanglante entre les mouvements clandestins juifs et le régime britannique sous mandat. Au cours des sept décennies de son règne, Elizabeth a visité des dizaines de pays, mais pas Israël, même si, proche de son ascension au trône, le Premier ministre de l’époque, David Ben Gourion, a évoqué l’idée conciliante d’Israël rejoignant le Commonwealth britannique, une initiative qui n’a finalement pas abouti.

La maison royale n’est pas celle à l’origine de la non-arrivée d’Elizabeth en Israël. Le Foreign Office britannique est celui qui détermine le programme de voyage des fils et filles de la famille royale. La princesse Diana, la première épouse du roi Charles III, s’est plainte à ses amis proches avant sa mort que le ministère britannique des Affaires étrangères l’empêchait de se rendre en Israël. L’annonce officielle au nom du Foreign Office britannique était : l’absence de progrès dans le processus de paix avec les Palestiniens, mais, au cours des quatre dernières années, ce raisonnement a perdu sa validité, entre autres grâce au resserrement des liens entre les deux pays, et donc peut-être Charles III – qui est né en 1948, a discuté de l’établissement d’Israël, le premier monarque britannique à visiter Israël.

Princesse Diana voulait venir en Israël,

Un grand ami de la communauté juive en Grande-Bretagne

Charles est considéré comme un grand ami de la communauté juive de Grande-Bretagne et a un profond engagement personnel dans la lutte contre l’antisémitisme. Il a reçu l’inspiration pour son attitude positive envers les Juifs de sa grand-mère Alice, la mère de son père, la princesse de Grèce et du Danemark qui a sauvé les Juifs des nazis à Athènes occupée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Charles. Son père a protégé un étudiant juif au lycée, photo : AP

En tant que prince héritier, Charles était le patron de quatre organismes juifs en Grande-Bretagne : la World Jewish Relief Organization, le Jewish Museum, le Holocaust Remembrance Day Fund et la Jewish Boys and Girls Brigade, le plus ancien mouvement de jeunesse du royaume.

Il était à l’origine de la création du Centre communautaire juif de Cracovie, en Pologne, après avoir, lors d’une visite dans la ville en 2002, souligné le sort des survivants de l’Holocauste et des vestiges de la communauté juive.

Le centre a été ouvert grâce au généreux financement accordé par Charles en 2008 en présence de Charles et de sa seconde épouse, Camilla. Charles est celui qui a fixé la mezouzah à l’entrée du centre.

En tant que régent, Charles a visité de nombreuses synagogues en Grande-Bretagne et à l’étranger et était présent lors d’événements de la communauté juive britannique. Il lui a apporté son soutien total pendant la crise de l’antisémitisme au sein du Parti travailliste sous la direction de Jeremy Corbyn, ce qui a poussé de nombreux Juifs britanniques à envisager de quitter leur patrie.

Lorsque l’ancien grand rabbin de Grande-Bretagne, Jonathan Sachs, est décédé il y a deux ans, Charles lui a rendu hommage en disant qu’il avait perdu un guide qui lui faisait confiance, un enseignant qui l’inspirait et un ami.

La famille royale dans des jours meilleurs

« Holocauste et esclavage »

Récemment, Charles a ajouté à sa collection d’art royal sept portraits de survivants de l’Holocauste, qu’il a lui-même commandés afin que la mémoire des survivants demeure même après leur décès.

Dans le discours de la reine, qu’il a prononcé à la place de sa mère au Parlement britannique en mai dernier, Charles a annoncé l’intention du gouvernement britannique de promulguer une loi interdisant aux conseils locaux d’adopter les initiatives du mouvement de boycott anti-israélien, BDS.

Prince Philippe a visité Israël, photo : Reuters

Dans l’un des derniers discours qu’il a prononcés en dehors des frontières de la Grande-Bretagne en tant que régent, Charles a provoqué des critiques lorsqu’il a appelé à l’inclusion du sujet de l’Holocauste et de l’esclavage dans les programmes scolaires. La comparaison qu’il a faite entre les deux sujets dans un discours qu’il a prononcé à Kigali, la capitale du Rwanda, a provoqué un malaise chez les dirigeants de la communauté juive britannique, malgré les bonnes intentions de celui qui est aujourd’hui le roi de Grande-Bretagne.

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !