Allemagne : Un juif de 18 ans hospitalisé dans un état grave suite à une attaque antisémite (présumée)

C’est dans la ville de Cologne, en Allemagne, qu’un homme juif de 18 ans a été hospitalisé la nuit dernière après avoir subi des blessures graves dans ce qui semblait être une attaque antisémite.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La police a arrêté deux jeunes hommes qui se sont identifiés à partir des images de surveillance de la scène de l’attaque.

Les jeunes hommes, âgés de 18 et 19 ans, ont ensuite été libérés mais restent des suspects selon la police.

🟦 ANNONCE 🟦

« Je suis consterné par cette attaque horrible et lâche contre un jeune homme qui a été violemment attaqué par un groupe et grièvement blessé pour des motifs antisémites présumés », a déclaré à la DPA le commissaire fédéral à l’antisémitisme pour l’Allemagne, Felix Klein.

La police suppose que la personne blessée et les suspects ne se connaissent pas. Apparemment, le jeune homme de 18 ans a été agressé à cause de sa kippa juive par un groupe d’une dizaine de personnes, a déclaré dimanche un porte-parole des enquêteurs. L’homme était assis sur un espace vert avec un ami tard vendredi soir. Alors qu’ils étaient sur le point de partir, il aurait reçu des insultes antisémites.

Publicité 

Le jeune de 18 ans a voulu se renseigner sur la raison et a finalement été battu, a expliqué le porte-parole.  » Son visage a été violemment frappé  » L’homme blessé est arrivé à l’hôpital avec un nez et une pommette cassés.

L’un des membres du groupe aurait volé la kippa de sa tête. Le crime a été partiellement enregistré par une caméra de police installée. Cette nuit-là, les policiers ont arrêté deux adolescents, âgés de 18 et 19 ans, qu’ils ont reconnus sur les enregistrements vidéo.

Les deux hommes ont été libérés samedi, mais sont toujours considérés comme des suspects, a déclaré le porte-parole. Parce que la police suppose un fond antisémite pour le crime, la sécurité de l’État de la police enquête.

En Bavière aussi, il y a de plus en plus de crimes antisémites
Dans l’ État libre également, il y a eu des crimes répétés avec un fond antisémite dans le passé . En mai, par exemple, un magasin juif à Hof avait été vandalisé. À peine deux semaines plus tôt, un homme avait été agressé verbalement et battu dans la rue. En Bavière, selon le commissaire à l’antisémitisme du gouvernement de l’État, Ludwig Spaenle, le nombre de crimes à motivation antisémite a triplé entre 2013 et 2020.

Le cardinal de Cologne Rainer Maria Woelki a condamné l’attaque présumée antisémite :

« En tant qu’église et en tant que société, nous avons la responsabilité particulière de veiller à ce que nos sœurs et frères juifs puissent se sentir en sécurité dans notre ville et dans notre pays », a déclaré Woelki. Vendredi soir à Cologne, un jeune de 18 ans qui portait la kippa juive a été grièvement blessé lors d’une attaque. Comme l’a annoncé la police de Cologne, l’homme a été insulté, battu et frappé à coups de pied et insultes antisémite dans un parc par un groupe d’adolescents. De plus, la kippa avait été arrachée de sa tête. Le jeune homme de 18 ans a subi une fracture de la pommette et est depuis sorti de l’hôpital. »

Avant Woelki, d’autres représentants religieux avaient déjà pris position. La présidente de l’Israitische Kultusgemeinde München und Oberbayern, Charlotte Knobloch, a écrit sur Twitter : « Si la vie juive n’est possible que cachée dans notre pays, alors elle n’a pas d’avenir. Les punitions sévères contre les agresseurs sont désormais le minimum. »

Le doyen catholique de la ville de Cologne, Robert Kleine, a également appelé sur le portail Internet de l’église domradio.de à agir avec toute la sévérité de la loi contre les auteurs. En outre, « le poison dans l’esprit des gens qui conduit à de telles attaques » doit être résolument combattu. En tant qu’Église catholique, en tant qu’Église chrétienne et en tant que société urbaine, il faut le dire encore et encore : « Nous sommes du côté des Juifs. Nous sommes du côté de ceux qui sont insultés à cause de leur foi, et nous disons très clairement : cela ne doit pas être ! »

 
🟦 ANNONCE 🟦