L’Inde, première source de revenus touristiques des Maldives, est-elle sur le point de les boycotter ?

À l’heure actuelle, cette possibilité semble être sur la table, avec d’importants acteurs de cinéma indiens de Bollywood, des stars locales du cricket et d’autres célébrités du sous-continent qui lancent un large appel au boycott des Maldives.

L’explosion entre les habitants de l’Inde et des Maldives a eu lieu à la suite d’une grave attaque personnelle perpétrée par de hauts responsables des îles contre le Premier ministre indien Narendra Modi. Le dirigeant indien a téléchargé sur le réseau X des photos de lui en vacances et en plongée en apnée sur la côte de la petite nation insulaire de Lakshadweep, une union d’environ 36 000 îles de l’archipel, qui est un État fédéral indien. Le but de la publicité est apparemment le désir de Modi de faciliter le flux de touristes indiens vers cette petite nation insulaire.

בנימין נתניהו וראש ממשלת הודו נרנדה מודי , צילום: AP
Benjamin Netanyahu et le Premier ministre indien Narendra Modi, photo : Photo : AP
התמונה המדוברת של ראש ממשלת הודו ,
La photo en question du Premier ministre indien,

Mais les images, et apparemment l’ignorance des Maldives, un proche voisin de l’Inde, ont poussé trois très hauts responsables à menacer d’attaquer Modi et à le traiter de “clown”, de “terroriste” et de “marionnette d’Israël”. Les assaillants étaient des vice-ministres des ministères de l’Emploi, de l’Information et des Arts de la jeunesse.

Le gouvernement maldivien, embarrassé, a immédiatement réagi en licenciant les fonctionnaires et en publiant un avis de condamnation vigoureuse contre les propos des trois hommes. “Le gouvernement estime que la liberté d’expression doit être exercée d’une manière démocratique et responsable, qui ne propage pas la haine et ne nuise pas aux relations étroites entre les Maldives et ses partenaires internationaux”, a écrit le gouvernement.

Cet incident survient au pire moment pour le gouvernement maldivien. C’est exactement la semaine où le président du Pérou, Mohamed Muizou, effectue sa première visite d’État en Chine. L’intention de Muizou de resserrer les relations avec la Chine contrarie grandement l’Inde, le voisin le plus proche des Maldives, qui est également responsable du plus grand trafic touristique du pays, soit environ 11 pour cent de tous les touristes.