L’Internal Revenue Service a intercepté un lot de faux détergent de lessive Ariel et soupçonne que 66 tonnes de ces produits ont déjà été vendues en Israël. La fausse poudre Ariel était vendue à quelques shekels moins chères : 25-30 shekels par paquet de six kilogrammes au lieu de 32 à 34 shekels. Extérieurement, l’emballage ne diffère pas, mais la poudre elle-même a une composition clairement différente.

Le reportage de la chaîne de télévision 13 sur la poudre à lessive factice importée de Turquie par un importateur sans licence a été établi sur la base d’informations communiquées par les importateurs officiels des produits Procter & Gamble. Les auteurs soulignent que la composition chimique de la poudre factice est inconnue et que son utilisation peut avoir des conséquences indésirables, non seulement sur la qualité du lavage, mais également sur la santé.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les importateurs officiels qui ont perdu le droit exclusif d’importer des produits populaires en Israël sont bien sûr intéressés à jeter une ombre sur toute « importation parallèle » autorisée par le ministère des Finances pour lutter contre le monopolisme et les prix élevés dans le pays.

Cependant, gardant cela à l’esprit, les consommateurs israéliens doivent toujours faire preuve de prudence lorsqu’ils voient des produits exceptionnellement bon marché : inonder le marché  produits contrefaits est un inconvénient inévitable du relâchement de la réglementation gouvernementale et de la démono-polisation.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !