« Ce que j’ai vu dans la bande de Gaza »- Par Nira Lee

Il y a tellement de fausses idées au sujet de la vraie vie en Israël. L’influence des médias, les cris émotionnels des gauchers libéraux, l’acceptation des déclarations qui ne sont pas fondées sur des faits, la déligitimisation d’Israël ….
Il n’est donc pas surprenant que ceux qui sont exposés à tant de mensonges et qui décident de venir un jour  en Israël pourront voir par eux-mêmes la réalité de la vie, et seront étonnés de trouver une image bien différente.
L’histoire qui suit est celle d’une jeune femme d’Arizona qui est venue non seulement pour Israël, mais effectivement pour rejoindre  l’IDF (Forces de défense israéliennes). Son expérience écrite ci-dessous rend la lecture intéressante et passionnante
Ce que j’ai vu pendant l’opération pilier de la défense – Par Nira Lee

 

Il y a quatre ans, en regardant la couverture de l’Opération Plomb Durci dans le confort de mon dortoir, j’étais une étudiante en conflit. Aussi favorable que j’étais pour Israël, j’ai toujours trouvé pénible de parler de victimes civiles à Gaza.
Ce que j’ai vu dans les médias : d’une part, je savais que l’armée israélienne a déployé des efforts prudents pour éviter les pertes civiles, en dépit de la stratégie du Hamas consistant à lutter contre sa propre population civile. Pourtant, les médias ont fait paraître les FDI comme activement violents contre les civils .

À l’époque, je comprenais les efforts d’Israël à protéger les civils et  je n’avais aucune implication personnelle dans le conflit. Pourtant, je n’avais aucune idée jusqu’à ce que  moi-même, je participe à l’opération de la semaine dernière « Pilier de la défense » en tant qu’officier dans l’armée israélienne.

Quand j’ai déménagé en Israël , j’ai rejoint une unité appelée le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), qui se consacre à des questions civiles et humanitaires.

Comme agent de liaison internationale dans le bureau de Gaza, mon travail consiste principalement le transferts de coordination de biens, de l’aide et des délégations dans la bande de Gaza.
Je travaille en étroite collaboration avec les représentants de la communauté internationale, et même si nos points de vue sont diffèrents, nous entretenons des relations de respect mutuel né d’un objectif commun, je suis là pour vous aider à réussir dans leur travail en améliorant la qualité de vie dans la bande de Gaza.

Bien que le travail au jour le jour est un défi dans la bande de Gaza, j’ai appris au cours des dix derniers jours, que le vrai test est livré avec la crise.Nous avons travaillé plus dur que jamais pour apporter une aide dans la mesure du possible.

Les huit jours de l’opération «Pilier de la défense» ont été parmi les plus difficiles que j’ai jamais connu physiquement et émotionnellement. L’étudiante de l’Arizona n’aurait jamais cru qu’il était possible de travailler 20 heures par jour, fonctionnant uniquement par l’adrénaline et la nostalgie avec une heure de sommeil sur un sol , dans un abri – porter le même uniforme sale parce qu’il n’était pas possible de se  changer, se doucher et qu’il fallait se rendre à un abri dans un  temps limité avant le prochain  tir de roquettes.
Et non, le port de l’uniforme vert ne signifie pas que vous n’avez pas peur quand les sirènes sonnent. Si vous m’aviez dit, il ya quatre ans qu’il y avait des officiers de Tsahal qui sont restés debout toute la nuit sous une pluie de roquettes, afin d’apporter des fournitures médicales et des vivres à la population de Gaza, je ne suis pas sûr que je l’aurai cru. Mais je peux vous dire que c’est vrai parce que je l’ai fait tous les soirs.

Nous étions tous concentrés entièrement sur ​​notre mission: aider nos forces à atteindre leurs objectifs sans causer de dommages inutiles pour les personnes civiles et les infrastructures.

Il est plus difficile d’expliquer l’affectif en dents de scie – la fierté et je me suis senti soulagée chaque fois qu’un camion entré à Gaza, entraînant la colère et comment c’était compliqué quand nous avons dû fermer le passage dans la bande de Gaza après que le Hamas ait tiré à plusieurs reprises sur les civils israéliens. Ou comment c’était vivifiant aider à évacuer deux Palestiniens blessés de la zone frontalière, seulement à quelques minutes ou plus tard un terroriste a fait exploser une bombe dans un bus près de mon appartement à Tel-Aviv.

Alors, après tout ce que j’ai vu et fait, rien ne me frustre plus que le jeu de chiffres qui se joue dans les médias. Les négociations internationales sur « disproportionnées » et le nombre de victimes qui aveugle l’incapacité de faire autrement pour les Israéliens qui eux aussi ont été tués par le Hamas. Comment reprocher à un pays  le droit de protéger ses propres citoyens sans fin de tirs de roquettes.
Dans ma position, je vois les frappes aériennes chirurgicales, et  passe de nombreuses heures avec l’ONU, le CICR ​​et les responsables d’ONG lors des examens des cartes pour aider à identifier et à éviter, en frappant des sites civils. Un de nos pilotes a vu une roquette destinée à Israël envoyé à proximité d’enfants . Comment peut on mettre en danger ses propres civils  pour sauver les habitants de Gaza ?

Israël doit protéger nos enfants avec des abris et des systèmes complexes de défense antimissile, alors que les groupes terroristes dans la bande de Gaza se cachent derrière leurs propres enfants, en les utilisant comme boucliers humains dans le but de gagner un cynique guerre médiatique.

Chaque jour, je coordonne des échanges de  biens avec une femme de Gaza qui travaille pour une organisation d’aide internationale. Le mois dernier, nous avons établi un lien quand nous avons dû courir pour nous refugier ensemble lorsque le Hamas a ciblé Kerem Shalom -et attaquer l’aide très fournie à son propre peuple.

Pendant les huit jours de l’opération «Pilier de la défense », pas un jour sans un appel téléphonique, juste pour vérifier : « Etes-vous d’accord? » …. « J’ai entendu dire qu’ils ont tiré sur votre base. Veuillez rester en sécurité », répondait-elle. Et tous les soirs, je lui fit promettre de m’appeler si elle avait besoin de quoi que ce soit. Ce sont les choses que les médias ne parvient pas à montrer au monde entier, tout comme ils minimisent les actions du Hamas qui met en danger délibérément des civils des deux côtés de la frontière – en tirant au hasard sur Israël à partir des quartiers habités de Gaza .

Peut-être que des histoires comme celles-ci feront des titres moins excitant, mais si ils sont lus avec plus d’attention il y aurait plus de clarté morale, et donc plus de paix au Moyen-Orient.
Merci Nira.
Traduit par notre équipe infos-israel.news
Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !