C’est une des victimes égorgée en France : « Vincent, un homme dont tout le monde appréciait »

Alors que la ville touristique de Nice dans le sud-ouest de la France subit toujours le traumatisme de l’attentat, le journal Le Parisien a publié une photo d’un des morts prénommé Vincent.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Selon le journal, Vincent, 55 ans, massacré par l’attaquant, était chargé d’accueillir des fidèles dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption depuis 10 ans.

Le journal de la libération a cité des témoins oculaires du quartier Notre-Dame qui ont déclaré: «Il a ouvert les portes et a allumé les bougies. C’était un homme d’Église et tout le monde l’appréciait. Il a ajouté: « Vincent était à l’église, il n’a rien fait. »

Publicité 

Les témoins ont également exprimé leur tristesse et leur choc face à ce qui s’est passé.

Le procureur français chargé de la lutte contre le terrorisme a déclaré que l’homme qui avait tué trois personnes dans une église de Nice était un Tunisien entré en France en provenance d’Italie et portant une copie du livre saint de l’islam, le Coran, au moment de l’attaque. Les autorités françaises l’ont nommé Brahim Aouissaoui, 21 ans.

Jean-François Ricard a déclaré lors d’une conférence de presse jeudi soir que l’homme était arrivé en Italie via l’île méditerranéenne de Lampedusa le 20 septembre et s’était rendu à Paris le 9 octobre.

Les informations sur le voyage proviennent d’un document de la Croix-Rouge italienne sur l’homme, a déclaré Ricard. L’agresseur a été grièvement blessé par la police et est soigné dans un hôpital.

L’attaque dans la ville méditerranéenne de Nice était la troisième en deux mois en France que les autorités ont imputé aux extrémistes musulmans, y compris la décapitation d’un enseignant .

Elle intervient au cours d’une fureur croissante sur les caricatures du prophète Mahomet qui ont été republiées ces derniers mois par le journal satirique Charlie Hebdo, renouant ainsi un débat bruyant en France et dans le monde musulman sur des représentations que les musulmans jugent offensantes mais sont protégées par les lois françaises sur la liberté d’expression.

Ricard a détaillé la scène horrible trouvée à l’intérieur de la basilique de Nice où un homme et une femme ont été tués par l’attaquant. La troisième victime, une femme de 44 ans qui a réussi à fuir, est décédée dans un restaurant voisin.

Une femme de 60 ans dont le corps a été retrouvé à l’extérieur de l’église a subi « un égorgement très profond, comme une décapitation », a déclaré Ricard. L’homme de 55 ans est également décédé des suites de profondes coupures à la gorge, a ajouté le procureur.

Une enquête pour meurtre et tentative de meurtre a été ouverte en rapport avec une entreprise terroriste, terme courant pour désigner de tels crimes. Le procureur a déclaré que l’attaquant, né en 1999, n’était pas sur le radar des agences de renseignement en tant que menace potentielle.

Un Coran et deux téléphones figuraient parmi les objets trouvés sur l’attaquant. Le couteau utilisé pour le meurtre a également été retrouvé, avec une lame de 17 centimètres, a déclaré Ricard. Un sac contenant ses effets personnels a également été retrouvé contenant deux couteaux non utilisés.

Les médias italiens ont rapporté jeudi, sans nommer les sources, que le suspect niçois est arrivé à Lampedusa en septembre, a passé deux semaines sur un navire de quarantaine à Bari, puis a reçu l’avis d’expulsion et s’est faufilé à travers la frontière avec France.

Le consulat français de la ville saoudienne de Jiddah a également été visé jeudi, un homme se disant fidèle à un groupe anti-immigrés a été abattu par la police dans la ville d’Avignon, dans le sud de la France, et des affrontements ont été signalés. dispersés ailleurs, mais on ne sait pas s’ils étaient liés au bombardement de Nice.

Le procureur français chargé de la lutte contre le terrorisme a ouvert une enquête et le président Emmanuel Macron a déclaré qu’il augmenterait immédiatement le nombre de soldats déployés pour protéger les écoles et les sites religieux de 3000 à 7000 actuellement.

Le chef de la police nationale française avait déjà ordonné une sécurité accrue dans les églises et les mosquées plus tôt cette semaine, mais il ne semblait pas que la police gardait l’église de Nice lorsqu’elle a été attaquée, et les journalistes d’Associated Press n’ont vu aucune force de sécurité visible sur plusieurs sites religieux de premier plan à Paris jeudi. Les églises françaises ont été violemment attaquées par des extrémistes ces dernières années, les meurtres de jeudi précédant la fête catholique de la Toussaint.

L’agresseur a été blessé par la police et hospitalisé après les meurtres de la basilique Notre-Dame, à moins d’un kilomètre d’un endroit où un autre agresseur musulman a percuté un camion dans une foule le 14 juillet 2016, tuant des dizaines de personnes. L’attaquant de jeudi aurait agi seul et la police ne recherche pas d’autres agresseurs, ont déclaré deux responsables de la police qui se sont exprimés sous couvert d’anonymat car ils n’étaient pas autorisés à être nommés publiquement.

«Il a crié ‘Allah Akbar!’ maintes et maintes fois, même après avoir été blessé », a déclaré le maire de Nice Christian Estrosi, qui a confirmé qu’une femme et un homme sont morts à l’intérieur de l’église, tandis qu’une deuxième femme s’est enfuie vers un bar voisin, mais a été blessée de la mort. « Le sens de son geste ne laisse aucun doute. »

Des coups de feu ont éclaté dans les airs et des témoins ont crié alors que la police stationnée aux portes de l’église grandiose semblait tirer sur l’attaquant à l’intérieur, selon une vidéo obtenue par l’Associated Press . Pendant un certain temps après l’attaque, des explosions ont pu être entendues alors que des sapeurs faisaient exploser des objets suspects.

Il s’agissait de la troisième attaque depuis que Charlie Hebdo avait republié les caricatures en septembre, lorsque le procès a été ouvert pour les attentats de 2015 dans les bureaux du journal et dans un supermarché casher. Les islamistes dans cette attaque ont affirmé leur fidélité au groupe État islamique et à Al-Qaïda, qui a récemment appelé à nouveau une attaque contre la France.

Les récentes attaques surviennent dans un contexte de protestations renouvelées contre les représentations de Muhammad – dont l’anniversaire a été célébré jeudi dans plusieurs pays – et la défense féroce du gouvernement français du droit de les publier et de les afficher. Les musulmans ont organisé des manifestations dans différents pays et ont appelé au boycott des produits français.

Des dizaines d’étudiants pakistanais se sont rassemblés jeudi dans la capitale pour dénoncer Macron.

« Avec l’attaque contre Samual Paty, ce qui a été attaqué, c’est la liberté d’expression », a déclaré jeudi le Premier ministre Jean Castex aux législateurs, faisant référence au professeur décapité après avoir montré ses dessins de classe sur Muhammad lors d’une leçon de civilité. « Avec cette attaque sur Nice, c’est la liberté de religion. »

Auparavant, la chambre basse du parlement avait suspendu un débat sur les restrictions aux coronavirus en France et observé une minute de silence pour les victimes. Castex s’est précipité vers un centre de crise surveillant les suites de l’attaque de Nice, puis est revenu pour annoncer l’augmentation du niveau d’alerte. Macron est parti pour Nice presque immédiatement.

« Très clairement, c’est la France qui est attaquée  » , a déclaré Macron alors qu’il se tenait devant l’église. Il a ajouté que toute la France offrait son soutien aux catholiques «pour que leur religion puisse s’exercer librement dans notre pays. Pour que chaque religion puisse être pratiquée ».

Jeudi matin à Avignon, un homme avec une arme à feu a été tué par la police après avoir refusé de laisser tomber son arme et un coup de semonce ne l’a pas arrêté, a déclaré un policier. Et une agence de presse d’État saoudienne a déclaré qu’un homme avait poignardé un garde au consulat de France à Jiddah, le blessant avant d’être arrêté.

Bien que de nombreux groupes et nations aient été irrités ou frustrés par la position de la France dans les caricatures, plusieurs ont exprimé leurs condoléances jeudi, tout comme les alliés traditionnels de la France.

Le Conseil français de la foi musulmane a condamné l’attentat de Nice et a appelé les musulmans français à s’abstenir des festivités marquant la naissance de Muhammad « en signe de deuil et de solidarité avec les familles des victimes et des catholiques de France ». .

Le ministère turc des Affaires étrangères a fermement condamné l’attaque. « Nous sommes solidaires du peuple français contre la terreur et la violence », indique le communiqué.

Les relations entre la Turquie et la France se sont effondrées après que le président turc ait accusé Macron d’islamophobie à cause des caricatures et mis en doute sa santé mentale, ce qui a incité Paris à appeler son ambassadeur en Turquie pour des consultations.

L’attaque de Nice est survenue moins de deux semaines après la décapitation de Paty, le professeur. En septembre, un homme qui avait demandé l’asile en France a attaqué des passants devant les anciens bureaux de Charlie Hebdo avec un couteau de boucher.

Des sites juifs et catholiques français ont également été fréquemment visés, notamment le meurtre du révérend Jaqcues Hamel, qui s’est fait trancher la gorge alors qu’il célébrait la messe dans son église de Normandie par des terroristes islamiques et un complot visant à bombarder Notre-Dame de Paris. Ces attaques ont été revendiquées par le groupe État islamique, qui aurait également recruté un homme qui est actuellement jugé pour un complot infructueux visant à attaquer une église.

La basilique de Nice du XIXe siècle, Notre Dame de l’Assomption, est la plus grande église de la ville, mais plus petite et plus récente que la cathédrale située à 2 kilomètres. Les tours jumelles néo-gothiques de la basilique sont un point de repère au cœur de la ville.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦