Ecrit dans le Jerusalem Post en langue anglaise, le Hezbollah et les armées syriennes et libanaises entrent dans le quatrième jour d’une offensive majeure contre une enclave d’État islamique dans les montagnes de Qalamoun au Liban, Israël regarde ces combats nerveusement.

L’armée libanaise a ouvert samedi son offensive contre l’État islamique à la frontière nord-est avec la Syrie près de la ville de Ras Baalbek, tandis que le Hezbollah a annoncé son assaut à partir de la région de Qalamoun, sur le côté syrien de la frontière.

Alors que l’armée libanaise a déclaré qu’il ne coordonnait pas avec la Syrie ou le Hezbollah, la vice-ministre des Affaires étrangères de l’Iran, Hossein Jaberi Ansari, a déclaré que “l’armée libanaise, soutenue par le mouvement de résistance du Hezbollah et le soutien de la nation, a réussi à marquer des victoires importantes contre [ISIS ] les terroristes “.

Ansari, lors d’une conférence de presse lors d’une visite à Beyrouth après avoir rencontré mardi le Premier ministre libanais Saad Hariri, a été cité par la presse iranienne TV disant qu’il espérait que la« coopération conjointe »entre les forces armées libanaises et le Hezbollah ferait continuer “jusqu’à ce que les terroristes soient éradiqués de la région frontalière.”

La déclaration d’Ansari a montré que l’armée libanaise est entièrement contrôlée par le groupe terroriste chiite soutenu par l’Iran.

Kedar, qui était autrefois responsable du bureau de la Syrie pour l’Intelligence militaire des FDI, a déclaré que Israël a cessé de distinguer les forces armées libanaises et le Hezbollah l’année dernière.

“L’armée libanaise est une aile du Hezbollah”, a-t-il déclaré.

“Tous les préparatifs d’Israël pour la prochaine guerre tiennent compte du fait que l’armée libanaise fait partie du Hezbollah et est donc dirigée par l’Iran”.

Selon The Teheran Times, Ansari a également rencontré le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, à Beyrouth, en discutant de l’offensive aussi bien contre Israël.

Il a déclaré : “L’Iran a toujours essayé de contrer les politiques expansionnistes du régime sioniste et la question palestinienne demeure une priorité pour Téhéran”.

Des photos ont émergé dans les médias sociaux montrant des transporteurs de personnel blindés portant un drapeau du Hezbollah à côté d’un char avec un drapeau du Liban.

Le Dr Shaul Shay, professeur au Centre interdisciplinaire de Herzliya et ancien chef adjoint du Conseil de sécurité nationale, a écrit mercredi que la «nouvelle alliance» entre le Hezbollah et les forces armées libanaises aura des répercussions sur Israël, notamment en ce qui concerne sa campagne pour empêcher le transfert d’armes avancées par l’Iran au groupe au Liban.

Écrit dans l’Israël Hayom, Shay a déclaré que “la prise de contrôle de la frontière entre la Syrie et le Liban par l’armée syrienne et le Hezbollah constitue une autre étape dans le plan de l’Iran visant à créer une continuité territoriale de l’Iran au Liban et présente une menace stratégique pour Israël”.

Le Hezbollah est l’une des plus importantes organisations terroristes dans le monde et, alors qu’il s’est battu dans la guerre en Syrie pour soutenir le président Bashar Assad, il a ainsi acquis une expérience de combat formidable, ainsi que des armements avancés.

La France et les États-Unis ont fourni au Liban des armes avancées et, l’été dernier, les forces des armées libanaises ont reçu 50 véhicules blindés, 40 pièces d’artillerie et 50 lance-grenades des États-Unis dans le cadre d’un ensemble d’aide pour soutenir le pays contre les menaces posées par ces groupes terroristes.

En mars, l’Arabie saoudite a arrêté son programme d’aide militaire à Beyrouth, après que le président libanais Michel Aoun ait défendu l’arsenal du Hezbollah selon une interview à une chaîne de télévision égyptienne, l’appelant «un élément essentiel» et des moyens de défense du Liban.

“Les armes du Hezbollah ne sont pas contradictoires avec l’État, mais constituent une partie essentielle de la défense du pays”, a déclaré Aoun à la chaîne satellitaire de la CBC égyptienne. “Tant qu’une partie du territoire est occupée par Israël, et tant que l’armée n’est pas assez puissante pour combattre Israël, nous ressentons le besoin de maintenir les armes de la résistance pour compléter l’armée”.

Kedar a déclaré : “Les FDI ont annoncé depuis des années que tout ce qui ouvrirait la voie à l’armée libanaise irait au Hezbollah et à l’Iran, mais certains pays comme la France et les États-Unis ont choisi de ne pas écouter”.

Israël et le Hezbollah ont lutté contre la Seconde guerre du Liban de 33 jours en 2006, qui a pris fin en vertu de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui a appelé au désarmement du Hezbollah, au retrait de l’armée israélienne du Liban et au déploiement de l’armée libanaise et une force élargie de l’ONU dans le sud du pays.

Depuis lors, la frontière a été relativement calme. Néanmoins, Tsahal considère cette frontière comme la plus explosive, et l’armée est préparée en cas de nouvelles hostilités et à tout moment.

 

Connaissez vous notre compte Instagram avec des vidéos et images en l'honneur de notre beau pays Israel ?

Pas encore ?

Venez nous rejoindre sur INSTAGRAM : https://www.instagram.com/infosisraelnews/

Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/