Des attaques terroristes planifiées sur des cibles israéliennes et juives, en Turquie

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Selon le site Skynews,  des sources de renseignement ont révélé que l’unité 400  au sein de d’élite de la Garde révolutionnaire iranienne de la Force Qods, a pour mission d’attaquer des cibles israéliennes, juives, à l’Ouest de la Turquie.

Les agences de renseignement sont à la recherche des membres de ce  réseau iranien, des assassins qui ont comme seul objectif d’attaquer des cibles israéliennes juives.

Des sources ont confié que ce  réseau est soupçonné de préparer une attaque qui est déjà à un stade avancé et qui est destinée à être réalisée dans un proche avenir.(Hazvéchalom)

Des sources du renseignement qui ont été transmise au site à SkyNews,  ces derniers jours ont mis à jour le développement « d’une organisation terroriste en Turquie contre des cibles israéliennes et juives:

La source a ajouté  selon  les évaluations du renseignement que les étapes sont à un stade très avancé, et que l’intention est d’agir très bientôt. « 

Les sources ont également déclaré que dans le sillage de menaces croissantes de l’action militaire possible contre le programme nucléaire de l’Iran, l’unité 400 a été chargé de procéder à « des attaques terroristes plus fréquentes et plus audacieuses dans le monde entier comme une démonstration de force asymétrique» de l’Iran.  »

L’ayatollah Ali Khamenei, qui contrôle aurait la Force Qods à travers son proche collaborateur Suleiman Qassem a annoncé qu’il dirige le tout directement ajoutant que le président Mahmoud Ahmadinejad « fait beaucoup de bruit pour attirer l’attention », mais que Khamenei »est en charge des opérations internationales « .

Le rapport a également cité une étude anonyme par un organisme du renseignement étranger, qui a dit que cette Unité 400 :

« elle a planifie et exécuté des attaques terroristes sur des cibles externes, et fournit un soutien matériel à des groupes de miliciens étrangers, à la demande directe du Guide Suprême Khamenei Ali. »

Les sources de renseignement qui ont parlé à SkyNews ont déclaré qu’un officier supérieur dans l’unité 400 est un agent clé iranien qui « a travaillé aussi pour des des attaques potentielles dans les pays européens. »

Plus tôt ce mois-ci, les médias turcs ont rapporté que le Mossad a prévenu Ankara que des missions diplomatiques israéliennes en Turquie pourraient faire face à des attaques à la bombe de façon imminente.

Hurriyet journal, très connu en Turquie a  cité une information diffusée sur NTVNews, qui a dit que quatre personnes étaient déjà « entré en Turquie à partir de l’Iran » avec des armes et des matériaux pour mener des attaques présumées contre des diplomates israéliens.

Après le rapport, Israël a exhorté ses citoyens de ne pas se rendre en Turquie. Le bureau de lutte contre le terrorisme et le Premier ministre israélien ont  émis l’avertissement, en disant: « les groupes terroristes prévoient de mener des attaques contre les sites juifs et israéliens à l’intérieur de la Turquie dans les prochains jours. »

Les diplomates israéliens à l’étranger ont été la cible de plusieurs attaques ces derniers mois. Tal Koren-Yehoshua, l’épouse d’un diplomate israélien, a été blessée quand une voiture piégée a explosé devant l’ambassade de d’Israël dans la capitale indienne de New Delhi en Février. Ce même jour, il y avait aussi une tentative d’attaque sur l’ambassade d’Israël en Géorgie, mais ce complot a été déjoué.

Le lendemain, trois iraniens ont accidentellement fait sauter une maison en Thaïlande, et les autorités israéliennes ont déclaré la similitude entre leurs explosifs et celles  liées à l’Iran et  les trois attentats. Israël a accusé l’Iran de mener une campagne secrète de terrorisme d’Etat et a menacé des frappes militaires sur les installations nucléaires iraniennes.

Après les attentats, le Conseil de sécurité en Février a fermement condamné les attaques terroristes visant à Israël.

Pendant ce temps, le Premier ministre turc Erdogan a rencontré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, la semaine dernière, et il a déclaré qu’ une frappe aérienne israélienne sur les installations nucléaires de l’Iran serait « désastreuse », selon le quotidien turc Hurriyet.

 « La région toute entière serait dévastée si Israël frappe l’Iran », a déclaré M. Erdogan, ce samedi, ajoutant qu’il avait partagé ses points de vue avec le président américain Barack Obama.

Un conflit régional peut être déclenché par une attaque israélienne  « et cette guerre ne sera pas comme entre les USA et l’Irak. Israël ne devrait pas attaquer l’Iran », a déclaré M. Erdogan. «Israël a entre 250 à 300 ogives nucléaires. Personne ne discute de cet armement nucléaire »