De «bonnes» nouvelles sont parvenues aux Israéliens aujourd’hui par la bouche du Dr. Sharon Alroy-Preis, chef du département de santé publique au ministère de la Santé.

Selon le médecin, l’option d’introduire une troisième dose du vaccin est désormais envisagée, si le ministère de la Santé estime que deux doses ne sont pas efficaces contre la «mutation sud-africaine». Pfizer a annoncé aujourd’hui que le vaccin est plusieurs fois pire contre cette souche.

Dr. Sharon Alroy-Preis a annoncé que cinq des personnes vaccinées avec la deuxième dose avaient été admises à l’hôpital dans un état critique. On ne sait pas encore avec quelle souche du virus ils ont été infectés.

Pendant ce temps, le ministère de la Santé a mis à jour hier les informations sur la propagation de la « mutation sud-africaine » du virus en Israël – jusqu’à présent, 30 cas de cette variante ont été trouvés dans le pays. Le Home Front Command a déclaré que trois des personnes infectées avaient été découvertes lors d’un contrôle ponctuel et n’étaient pas à l’étranger.

Le Dr. Sharon Alroy-Preis n’exclut pas l’ouverture d’institutions culturelles en février, mais cela semble être une véritable utopie.

Publicité 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE