État d’alerte en Israel : La Marche de Jérusalem, les juifs iraniens en premier ligne

 

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Israël est en état d’alerte et met en garde ses voisins, en cas de pénétration sur le territoire israélien pour l’événement attendu par nombreux d’entre eux : « Global mars à Jérusalem », la marche de Jérusalem.

Publicité 

Selon plusieurs responsables israéliens, ils sont prêt a empêcher tout incursion en Israel qui pourrait mettre en danger les civils israéliens, c’est ce vendredi qu’est prévu cette manifestation très menaçante.

Cet événement est organisé par le groupuscule  « GMJ » qui veut nous faire croire que cette action sera pacifique.

Cela doit être normalement des marches « sans provocation » sur les frontières israéliennes, au Liban, Syrie,  Jordanie et l’Egypte, aux points de contrôle en Cisjordanie et à l’entrée dans la bande de Gaza. Des points stratégiques, qui mettent en danger tout le pays dans son ensemble et qui met en danger la population en cas d’incursion et d’attentat.

 « Notre objectif est de mettre un terme aux politiques sionistes de l’apartheid, et un nettoyage ethnique et de judaïsation, afin de supprimer le mal de ces gens (israéliens), des terres et de la sainteté de Jérusalem, » c’est ce qu’on peut lire sur le site officiel de l’événement.

« Le GMJ est composé d’une coalition diversifiée de militants palestiniens, arabes et internationales qui sont unis dans la lutte pour libérer la ville sainte de Jérusalem (la ville de la paix) sous l’occupation sioniste et  illégale. »

Les organisateurs ont déclaré que des processions seront également organisées dans les capitales arabes et musulmanes à travers le monde, et devant les ambassades israéliennes dans un certain nombre de pays qui ne sont pas précisés.

Ce sont des dizaines de milliers d’Arabes israéliens et  Palestiniens  qui vont marcher en « solidarité » dans la Cisjordanie, la bande de Gaza et au Liban, ils se sont rassemblés contre les projets gouvernementaux afin de prendre le contrôle de centaines d’hectares de terres en Galilée et dans le Néguev.

Ce dimanche, des responsables des forces de sécurité ont indiqué  les techniques  de dispersion de foule. La police des frontières est en état d’alerte en Israël et en Cisjordanie, et d’autres soldats sont déployés sur les frontières nord pour renforcer les unités de Tsahal.

La grande question; c’est que va t’il  arriver au niveau des frontières, puisque nous nous rappelons que l’an dernier,des «Palestiniens» ont passé la frontière avec la Syrie et ont  tenté de faire de même au niveau de la frontière avec le Liban.

Un autre responsable a déclaré que toutes les précautions nécessaires ont été prises, et que la Jordanie et l’Égypte ont un intérêt à garder leurs frontières au calme.

La situation au Liban est moins claire sachant que l’implication iranienne dans le sud du Liban signifie qu’aucun scénario ne doit être écartée.

Pour rappel, ce mois-ci, le site Web de GMJ a annoncé qu’ un groupe  judéo-iranien a apporté son soutien à ces marches.

« Nous, les juifs d’Iran, sommes aux côtés du peuple iranien, et nous annonçons que nous nous battrons contre l’impérialisme et le sionisme jusqu’à ce que tous les droits légitimes de la nation vaillante de la Palestine soient réunies. Nous tenons à montrer les actes anti-humanitaire commises par le régime d’occupation israélienne et leur armée usurpant  les commandements des lois divines du prophète Moïse (PSL). Nous tenons à manifester notre soutien à tous ceux qui désirent les droits légitimes de la nation vaillante de la Palestine », a indiqué le groupe.

La déclaration a été signée par Ciamak Mordesadegh  qui détient le seul siège parlementaire iranien réservé pour les Juifs – et le rabbin Mashallah Golestaninejad, un leader juif dans le pays.

Selon le site DEBKA,  la communauté juive iranienne est obligé d’envoyer les Juifs au Liban dans cette marche ce qui me semble plausible connaissant la situation des juifs en Iran.

Les  responsables Juifs sont sous les ordres des autorités iraniennes, et ont envoyé 10 jeunes hommes âgés entre 18 et 22 pour cet événement. Ils seront mis à  « l’honneur » de cette marche et placé au niveau de la frontière israélo-libanaise afin de lancer une incursion massive, à travers la frontière selon le même site.

Ce stratagème vise à empêcher les soldats israéliens de tirer sur les participants de peur de tuer des  juifs, sachant que cet événement est organisé par le mouvement  d’Al-Qaïda lié et des  groupes palestiniens, sous la protection du  Hezbollah

La semaine dernière, les dirigeants juifs ont été obligés de signer une déclaration de solidarité et une condamnation contre Israël :

Nous les Juifs d’Iran condamnons fermement les crimes barbares du régime d’occupation dans  la Palestine  et déclarons l’état sioniste en violation des principes de notre Maître et Moïse qui respecte la Volonté de Dieu. Nous sommes totalement d’accord avec les aspirations du peuple palestinien . « 

Signé: Dr Syamak Mare Dedeq, membre juif du parlement, et le rabbin Mashallah Golestani-Nejad, décrit comme le grand rabbin de l’Iran.

De son coté Israël a déjà annoncé qu’il empêchera toute personne qui cherche a passer la frontière et sera considéré comme un combattant ennemi.

Il sera intéressant de voir si l’armée israélienne pourra tenter de «kidnapper» les Juifs qui font partie de cette marche qui doit se  faire le Vendredi 30 mars 2012.

 

 

🟦 ANNONCE 🟦