Etude israélienne | Voici pourquoi les effets secondaires du troisième vaccin sont une bonne nouvelle !

Une nouvelle étude de l’hôpital Laniado indique que les personnes vaccinées qui ont ressenti des effets secondaires à la suite du vaccin ont des taux d’anticorps plus élevés dans leur sang que les personnes vaccinées qui n’ont pas ressenti de tels effets secondaires.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

De nombreux Israéliens signalent des effets secondaires plus importants après avoir reçu le troisième vaccin, tels que de la fièvre, faiblesse et mal de gorge.

Pendant ce temps, une nouvelle étude de l’hôpital Laniado publiée hier (dimanche) indique que les personnes vaccinées qui ont subi des effets secondaires à la suite du vaccin ont des taux d’anticorps dans le sang plus élevés que les personnes vaccinées qui n’ont pas présenté de tels symptômes.

🟦 ANNONCE 🟦

En résumé, plus vous avez des effets secondaires, plus votre niveau d’immunité est élevé, moins d’effets secondaire cela veut dire aussi, prudence, vous n’êtes pas protégé à 100 % …Porter le masque et si vous êtes âgés, évitez les foules et les voyages non nécessaires.

Les données du ministère de la Santé montrent que le nombre de symptômes signalés après la troisième dose est bien inférieur au nombre de symptômes après la deuxième dose.

Publicité 

Dans le deuxième vaccin, les symptômes sont légèrement différents – entre autres, rougeur et douleur dans la zone d’injection, fièvre, frissons, fatigue, maux de tête, faiblesse, douleurs musculaires, douleurs articulaires, nausées et augmentation des ganglions lymphatiques. Ces symptômes disparaissent généralement entre un et deux jours après le vaccin et sont légèrement plus fréquents après avoir reçu la deuxième dose.

Pour rappel, la FDA a décidé de ne pas recommander d’administrer la troisième dose aux 16 ans et plus. Suite à la décision de la FDA d’approuver l’administration de la troisième dose du vaccin Corona uniquement aux personnes âgées de 65 ans et plus.

Le ministère de la Santé s’est félicité dans un communiqué, quant à lui, qu’un haut responsable du ministère pointe déjà les problèmes que la décision peut provoquer dans les efforts du ministère pour encourager la vaccination à la troisième dose parmi la population en général : « Je n’ai aucun doute. De plus, les experts ont déterminé que le volume de données est encore trop faible pour trancher la question.

 
🟦 ANNONCE 🟦