Flytilla : Une liste noire établie par les renseignements israéliens

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Des centaines de français anti-israéliens envisagent une nouvelle [intlink id= »4908″ type= »post »] flytilla[/intlink] à l’aéroport Ben Gourion ce week-end, et ils ont toujours l’intention de voyager malgré que les officiels israéliens ont annoncé qu’ils vont se voir refuser l’entrée.

 «Nous sommes obligés de transiter par Tel-Aviv (Ben Gourion) pour se rendre en Cisjordanie. Ce n’est pas un choix, « selon Olivia Zemor, un des organisateurs.

Zemor a également déclaré que les autobus sont prêts pour transporter les militants à Bethléem où ils prévoient de participer à des manifestations anti-israéliennes.

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch a déclaré que les provocateurs seront traitées d’une manière déterminée et rapide.  » Il a expliqué que les militants seront arrêtés à l’aéroport et expulsés immédiatement.

 « S’ils arrivent à Israël, ils seront identifiés, retiré de l’avion, leur entrée en Israël sera empêchée et ils seront déplacés vers un centre de détention jusqu’à ce qu’ils soient transportés par avion d’Israël, » a déclaré Aharonovitch.

Son bureau a déclaré que les agents de sécurité ont  suivi les militants sur les sites de médias sociaux, et ils ont  compilé une liste noire des centaines de noms et  demandé aux compagnies aériennes de garder cette liste sur les vols à destination d’Israël.

Le ministère français des Affaires étrangères a informé les 500 à 600 ressortissants français qui ont signé pour la « flytilla » de ne pas voyager « en raison des risques d’expulsion ou de détention».

Zemor a condamné[intlink id= »4532″ type= »post »] la position du gouvernement français[/intlink] sur l’événement. Les organisateurs de la campagne dans les enclaves de l’Autorité palestinienne en Judée et en Samarie disent qu’ils veulent faire connaître Israël et son « contrôle du mouvement dans et hors du territoire palestinien» mais aussi «renforcer la solidarité avec le peuple palestinien. »

Le soi-disant «Bienvenue en Palestine » campagne, qui a été qualifié de « flytilla, » se déroule pour la troisième année. En 2010, selon les organisateurs près de 100 militants ont pu arriver sans incident et voyager dans des zones de l’AP en Judée et Samarie.

Cependant, l’année dernière Israël a négocié avec les compagnies aériennes afin d’empêcher des centaines de militants de monter à  bord d’avions à destination de Ben Gourion, et ont finalement été placé en détention et renvoyé dont 69 autres qui ont réussi à arriver.

Israël aurait déjà renforcé la présence policière à l’aéroport Ben Gourion en prévision de cette  « flytilla, » et a contacté plusieurs compagnies aériennes pour leur demander de bloquer les militants dans les vols d’embarquement.

Copyright Alyaexpress-News : Reproduction partielle autorisée avec le lien de la source : https://infos-israel.news/