President Trump at the Israel Museum. Jerusalem May 23, 2017 President Trump at the Israel Museum. Jerusalem May 23, 2017

Lors de la Conférence sur les «accords d’Abraham» avec Israël Today, le Forum Sheila et Ecclésiastique s’est ouvert mercredi avec un discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans lequel il a salué les accords entre Israël et les Émirats arabes unis et Bahreïn : «C’est un espoir qui s’est réalisé». David Friedman a répondu auw questions, du rédacteur en chef de « Israel Today » Boaz Bismuth.

« Les accords de paix d’Israël avec Bahreïn et les Émirats arabes unis sont certainement parmi les plus grandes réalisations de politique étrangère de l’administration Trump », a commencé l’ambassadeur Friedman. << Je pense que l’évolution de la situation devrait être examinée plus en détail. Cela a commencé par la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, s’est poursuivie avec le déménagement de l’ambassade à Jérusalem, puis la reconnaissance de la souveraineté sur le plateau du Golan, ainsi que la reconnaissance du fait que les communautés juives de Judée et de Samarie sont illégales.

«Tous ces éléments étaient les fondements d’une politique qui mettait l’accent sur les pays de la région : Israël peut être soutenu sans mal, ou Dieu nous en préserve de causer des conflits au Moyen-Orient. C’est la stratégie de l’administration Trump – se tenir aux côtés des États-Unis et adopter une approche agressive envers les ennemis. « 


Qui sera le prochain à rejoindre le train de la paix ? Y a-t-il des surprises en route ?

« Je ne veux précéder aucun pays, chacun a son calendrier et ses sensibilités propres, mais il y aura d’autres membres de la Ligue arabe qui feront la paix avec Israël. Je n’ai aucun doute là-dessus », a souligné l’ambassadeur. « Je pense aussi qu’avec le temps, même les plus grands ennemis d’Israël remarqueront les tendances et comprendront où souffle le vent. Ils devront faire un choix assez difficile – s’ils veulent être du mauvais côté de l’histoire ou rejoindre le cercle de la paix. Cela peut prendre un certain temps, car Les pays les plus «difficiles», mais je suis sûr que c’est la tendance pour l’avenir. « 

Pourquoi l’Arabie saoudite ne rejoint-elle pas maintenant ?
« Je ne veux pas être le porte-parole de l’Arabie saoudite, mais je peux dire que cela a été une aide très significative à ce processus, très clairement. Un vol de l’aéroport Ben Gourion à Bahreïn prend aujourd’hui un peu plus de trois heures. Sans le consentement de l’Arabie saoudite pour changer de vol dans son espace aérien, le vol durerait environ sept heures. Je ne minimiserais pas l’importance de cela, c’est un signal très significatif. Je pense que l’administration saoudienne doit être respectée, la laisser évoluer à son rythme et faire face à la situation comme elle l’entend. Mais nous sommes tous très satisfaits de l’aide de l’Arabie saoudite jusqu’à présent, et j’espère qu’elle ne fera que s’étendre à partir de maintenant. « 

Vous n’avez pas évoqué la question des F-35 lorsque vous avez parlé de l’accord de paix avec les Émirats arabes unis. Autrement dit, la question n’a rien à voir avec l’accord de paix ?
« Eh bien, non. Vous pouvez lire l’accord signé – il n’y a aucune mention d’armes. Nous devrons considérer la demande des EAU d’acheter des F-35 et d’autres armes – avec ou sans l’accord. L’administration discutera de la question avec Israël et travaillera avec d’autres alliés dans la région. Afin d’atteindre deux objectifs, le premier est de contribuer à renforcer autant que possible les EAU, puisqu’un allié fort dans le détroit d’Ormuz sera une aide importante aux États-Unis et à Israël. Ce sera une victoire pour toutes les parties. Le deuxième objectif : le faire d’une manière qui ne compromette pas l’avantage qualitatif de Tsahal dans la région. Tous ces éléments aboutiront à une solution. « 

Quel est l’état actuel de l’application de la souveraineté ?
« L’administration Trump ne veut pas qu’une communauté juive de Judée et de Samarie soit expulsée de son domicile. Même le secrétaire d’État Pompeo a clairement souligné que les communautés juives de Judée et de Samarie ne violaient pas le droit international. Aujourd’hui, nous avons tous travaillé sur ce que nous pensions être la prochaine étape efficace du plan de paix – la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur au moins certaines des colonies de Judée et de Samarie, peut-être même toutes les colonies. Nous progressons dans cette voie. Notre capacité à agir en diplomatie. « 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Alyaexpress-News 

Ougasheli.com 

Au début de la conférence, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a pris la parole, évoquant la coopération économique entre Israël et les Émirats arabes unis à la lumière de l’accord : « Nous avons une nouvelle route commerciale, elle apportera des produits meilleurs et moins chers aux citoyens israéliens. Le ciel est ouvert sur l’Arabie saoudite et la Jordanie.

Toute l'équipe d'Infos Israel News souhaite aux nombreux malades du corona une guérison complète et rapide. Merci à tout nos lecteurs de lire ce passage pour leur guérison !

tehilim 121

1 Cantique des degrés. Je lève les yeux vers les montagnes, pour voir d’où me viendra le secours. 2 Mon secours vient de l’Eternel, qui a fait le ciel et la terre. 3 Il ne permettra pas que ton pied chancelle, celui qui te garde ne s’endormira pas. 4 Non certes, il ne s’endort ni ne sommeille, celui qui est le gardien d’Israël. 5 C’est l’Eternel qui te garde, l’Eternel qui est à ta droite comme ton ombre tutélaire. 6 De jour le soleil ne t’atteindra pas, ni la lune pendant la nuit. 7 Que l’Eternel te préserve de tout mal, qu’il protège ta vie! 8 Que le Seigneur protège tes allées et venues, désormais et durant l’éternité!

🟦 ANNONCE 🟦

   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.