Gaza : l’Egypte accusée d’avoir aspergé un tunnel souterrain de gaz toxique et causé la mort de trois Palestiniens

Le ministère de l’Intérieur de Gaza a annoncé ce vendredi que trois corps de Palestiniens ont été retirés d’un tunnel souterrain dans la zone frontalière avec l’Egypte, près de Rafah.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les médias locaux ont rapporté que l’armée égyptienne aurait pulvérisé un gaz toxique qui a fini par causer la mort des trois Palestiniens. Selon le ministère de l’Intérieur de Gaza, une enquête sera ouverte.

66615820100799640360pas

🟦 ANNONCE 🟦

Selon les médias palestiniens, le contact avec les trois hommes a été perdu alors qu’ils travaillaient dans le tunnel, utilisé pour la contrebande de marchandises entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Le tunnel, lorsqu’il a été découvert par l’armée égyptienne, a été aspergé d’un gaz qui a causé la mort des trois Palestiniens. Il est à noter que cette zone frontalière regorge de tunnels souterrains.

Publicité 

66615830100193640360non

Les factions palestiniennes à Gaza ont condamné l’incident et exigé une enquête. Ils ont inculpé l’Egypte et déclaré que « les autorités du Caire sont responsables du meurtre et doivent en porter la responsabilité ».

Avec l’arrivée d’Abed al-Fatah al-Sissi au gouvernement égyptien, les opérations de démantèlement du réseau frontalier clandestin se sont multipliées. Il reste à préciser si les trois Palestiniens morts étaient des passeurs ou des membres du Mouvement de « résistance » islamique palestinien (Hamas).

 

🟦 ANNONCE 🟦