Hodaya pourrit dans une prison au Pérou. C’est une fille handicapée intellectuelle. Elle n’est pas indépendante. Elle est incapable de comprendre les situations. Elle ne peut pas subvenir elle-même à tous ses besoins. Cette jeune israélienne est en prison depuis 6 mois car une autre personne a profité de son handicap pour faire du trafic de drogue !

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Des femmes israéliennes soupçonnées de faire entrer de la drogue au Pérou

Nous devrons tous expliquer comment cette jeune fille handicapée mentale est emprisonnée au Pérou pendant six mois et Israël se tait.

Voici ce que Dorit Raz Avder a écrit sur la jeune femme :

Hodaya a 24 ans, elle est aussi ma cousine bien-aimée ayant des besoins spéciaux, sa vie a été le viol et la maltraitance. Elle a été exploitée pour un trafic de drogue. Hodaya Monsonégo s’est faite amie avec Smadar Zohar, qu’elle a connue dans un séminaire pour filles à risque et a formé une bonne amitié…

 

Zohar Smadar a décidé de faire un voyage avec ses neveux de 10 et 8 ans à Barcelone et a incité Hodaya Monsonégo à venir avec elle pour garder les enfants et en échange, le voyage serait gratuit.

Hodaya était enthousiaste à l’idée de partir en excursion et a convaincu la famille que tout allait bien et qu’elle les garderait.

Elle a voyagé avec elle à Barcelone en pensant que le voyage allait se terminer, mais Smadar a déclaré à la jeune fille juive qu’elle avait prolongé le voyage de cinq jours aux États-Unis.

 

Alors qu’elle se rendait de nouveau à l’aéroport, Hodaya s’est rendu compte qu’elle allait en vérité au Pérou sans penser au pire.

Pendant son séjour dans un hôtel au Pérou, Hodaya a découvert quelques jours avant de rentrer chez elle que sa valise était cassée.

Smadar lui a dit de ne pas s’inquiéter qu’elle lui commanderait une autre et pour ses 2 neveux via un site Web qui vend des bagages… sans savoir que les nouvelles valises allaient transporter de la drogue comme celles des deux jeunes enfants.

Malheureusement le jeune autiste a été arrêtée avec ses valises au Pérou. Au cours des enquêtes menées au fil des jours, il était clair que Smadar avait planifié tout ce transfert de drogue avec un criminel d’Israël et la jeune Hodaya a été emprisonnée sans une compréhension claire de la situation.

Aujourd’hui, elle est assise dans une prison au Pérou et subit d’innombrables abus physiques et mentaux. Si vous n’avez pas d’argent au quotidien, vous n’avez pas de vie en prison. Nous appelons en urgence l’aide de l’Etat. Une jeune fille de 24 ans ayant des besoins spéciaux qui a été victime d’une jeune fille de 30 ans qui a profité de son handicap et de son innocence et l’a emmenée avec elle « à ses frais » était en fait une trafiquante de drogue.

Et l’a utilisée pour un trafic de drogue passible d’une peine de 15 à 20 ans. Une fille limitée de 24 ans avec l’innocence d’une petite fille qui ne comprend pas où elle se trouve et qui malheureusement n’a pas pu faire les gros titres et créer la dérive médiatique appropriée, comme celle créée par l’histoire de Naama Issachar.

Cette fille qui a besoin de protection, de chaleur, et de l’amour de sa famille est en prison depuis six mois malgré toutes les preuves médicales que sa famille a envoyées et témoigne de son handicap.

Maintenant que la joie de la sortie de Naama bat son plein, il ne faut plus attendre une minute !!!

Nous devons mobiliser tout le pouvoir pour amener Hodaya en Israël, une autiste qui nous remerciera dès que possible et avec le moins de dommages à sa douce âme.

L’enquête montre qu’un trafiquant de drogue péruvien est celui qui a prévenu la police de l’unité spéciale au Pérou quelques heures avant que les deux ne soient censés décoller pour Madrid et de là vers Israël. La police péruvienne les a suivis et a décidé de ne pas les arrêter à l’hôtel, mais de leur permettre d’arriver avec les drogues et les bagages à l’aéroport, puis de procéder à l’arrestation. En effet, la sanction de la saisie de drogue à l’aéroport est plus sévère que la saisie de drogue dans la rue ou à l’hôtel.

Leur enquête au Pérou révèle également que Zohar est venue dans le pays à trois reprises au cours des deux dernières années. Dans un cas, elle est entrée au Pérou avec un citoyen israélien du sud du pays, quand ils ont quitté le terminal en quelques minutes, afin qu’ils ne remarquent pas qu’ils étaient ensembles. Sur leur vol de retour vers Israël, ils étaient déjà assis dans des sièges proches.

De plus, il se trouve que quelques semaines auparavant, Zohar aurait commandé de nouvelles valises sur un site Web qu’elle avait reçu à Lima pour remplacer les valises avec lesquelles elle était venue pour cacher la cocaïne. Monsonégo a affirmé dans son enquête qu’elle n’avait aucun lien avec la cocaïne. « Je ne sais pas comment je suis arrivé au Pérou. Je ne savais pas qu’il y avait de la drogue dans ma valise. Je ne suis pas une criminelle, je ne suis pas liée à toute cette histoire. S’il vous plaît, relâchez-moi. Il y a une grosse erreur ici. Gardez les enfants. Prenez une baby-sitter. « 

Lorsque les chercheurs leur ont demandé de nommer des noms qui auraient pu être en contact avec eux et ont financé le trafic de cocaïne, elle a répondu avec force : « Je ne les connais pas, je ne connais personne, juste Smadar. Elle m’a dit qu’elle partait en voyage et voulait que je garde les enfants. Je ne sais pas ce qu’est la cocaïne. Je n’ai jamais consommé de drogues ou fumé des cigarettes. Quand nous sommes arrivées en Espagne, Smadar m’a dit que nous prenions l’avion pour les États-Unis. Et soudain je suis venu au Pérou. Je n’ai vu personne nous suivre. « 

Selon elle, J. est un ami proche de Zohar qui est soupçonné d’être l’un des partenaires de ce trafic, elle ne le sait pas personnellement et n’a aucun lien direct ou indirect avec lui. « Je jure, je n’ai rien à voir avec la drogue. »

La famille d’Hodaya, a licencié deux avocats locaux et nommé un avocat américain, qui a récemment lancé un financement de masse dans le but de lever un quart de million de dollars pour financer le procès et sa libération sous caution. La campagne Save the Hodaya a lamentablement échoué et n’a recueilli que 3 956 $.

Zohar : « On m’a dit que c’était un bel endroit »

Au cours de l’enquête sur Zohar, contre laquelle l’accusation est déterminée à inculper, plusieurs noms de résidents du sud du pays d’Israel ont fait l’objet d’une enquête par la police israélienne qui les soupçonnent d’être impliqués dans le financement de la cocaïne et la contrebande en Israël. Le soupçon derrière la contrebande de cocaïne vise le chef d’une grande organisation criminelle et plusieurs d’entre eux devait recevoir environ 10 millions de shekels si la contrebande était réussie.

« Personne ne m’a demandé de faire passer des drogues du Pérou », a-t-elle insisté auprès des enquêteurs. « Je ne savais pas non plus qu’il y avait de la drogue dans la valise. Je n’ai pas une idée de qui pourrait nous faire une telle chose. Je ne me souviens pas avoir rencontré quelqu’un ici. Nous sommes venues pendant quelques jours pour retourner en Israël. « 

Les enquêteurs ne croient pas en la version de Smadar et soupçonnent qu’elle refuse de fournir les noms des criminels soupçonnés de l’exploiter. Elle a eu du mal à expliquer pourquoi elle est venue avec Monsonégo et deux enfants au Pérou et ne s’est pas rendue dans un pays européen si c’était des vacances innocentes. « C’est comme ça que ça m’est venu », a-t-elle expliqué aux chercheurs. « Nous sommes venues pour une promenade au Pérou. Je voulais une nouvelle destination différente. On m’a dit que c’était un bel endroit. »

Entre temps, une autiste est emprisonnée depuis 6 mois.

Certains des lecteurs me disent qu'ils ne recoivent plus les notifications d'Infos Israel News et des autres sites comme Rak Be Israel ou CQVC, je vous ai fait cette petite vidéo pour vous aider à faire revenir les notifications de façon très simple ! 🙂 Bonne journée à tous !    



 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr