Bien que le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) s’inquiète de la hausse des prix du carburant, il ne s’est pas préparé à l’ampleur des émeutes qui ont commencé à la mi-novembre et ont tué des centaines de manifestants iraniens innocents.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le commandant de l’IRGC, Esmaeil Kowsari, a déclaré ce week-end que les manifestations faisaient partie des « buts sales du grand Satan « et des sionistes. » Le « Grand Satan » est un terme utilisé par le régime iranien pour désigner les États-Unis.

C’est l’un des premiers commentaires importants dans lesquels l’Iran a directement blâmé Israël, bien que la République islamique ait déjà reproché aux forces étrangères d’avoir provoqué les manifestations.

Kowsari est un soldat et homme politique qui est chef adjoint du quartier général de Sarallah, chargé de la sécurité en période de troubles civils. Cela signifie qu’il était essentiel de supprimer les manifestations.

Selon son entretien avec Tasnim News, également publié par Radio Farda, il a déclaré que certains des « fauteurs de troubles » qui avaient été arrêtés avaient « avoué leurs liens avec Israël ». L’Iran a été accusé d’avoir torturé les manifestants. «Lorsque les autorités le disent, il y a définitivement des preuves est car ces individus ont avoué lorsqu’ils ont été interrogés. « 

Il a dit ces commentaires impromptus à une équipe de presse de Tasnim. Pendant le week-end, vendredi et lundi, il a fait d’autres commentaires lors d’un discours prononcé à la mosquée Al-Reza à Téhéran pour commémorer plusieurs « martyrs » iraniens. Il a affirmé que Daesh avait été créé par les Américains et que l’Arabie saoudite et Israël étaient également derrière l’ISIS.

« L’Iran a très bien reconnu les traces de l’ennemi lors des récentes émeutes ». Il a déclaré que les mains criminelles des Etats-Unis, de l’Arabie saoudite et d’Israël étaient venues en Iran pour nuire à la « résistance » et agir contre les « nations de la résistance ». C’est le terme utilisé par l’Iran pour désigner le réseau de représentants du régime pro-iranien, tels que le Hezbollah, les milices chiites et les rebelles Houthis, ainsi que le régime de Bachar Assad en Syrie.

Dans la vision du monde du régime iranien, tout au Moyen-Orient est réduit à une vaste conspiration dans laquelle les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite s’opposent à « l’axe de la résistance » dirigé par l’Iran. La rhétorique du régime iranien compare cela à une sorte de bataille mondiale massive du style du Seigneur des Anneaux entre ses forces et les forces des États-Unis, qui sont représentées sous le nom de Mordor ou de quelque chose de satanique.

Le problème avec le récit du régime est que dans toute la région, des manifestants ont protesté contre le rôle de l’Iran, du Liban à l’Irak et au sein de l’Iran. Les anciens dirigeants iraniens et leurs anciens alliés, tels que Hadi al-Amiri de l’Organisation Badr en Irak, Hassan Nasrallah au Liban et le régime relativement faible d’Assad, ne constituent pas exactement une alliance de forces. Son désir de blâmer Israël est une excuse pour les défauts de Téhéran. Dans le même temps, le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, supplie l’Europe d’essayer d’éviter les sanctions américaines.

En silence, le régime sait quand les manifestants étaient motivés par des préoccupations réelles et locales. Les récentes arrestations visaient des marchands et d’autres personnes, les accusant de « crimes économiques ».

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !