Israël dispose d’informations « irréfutables » qui prouve qu’Obama était le cerveau du vote à l’ONU

Un porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël a « des informations irréfutables » sur le président américain Barack Obama qui a joué un rôle clé dans la formulation et la promotion de la résolution du Conseil de sécurité aux Nations Unies qui a été adoptée après que Washington a décidé de s’abstenir plutôt que d’exercer son droit de veto, cette résolution condamne la construction des implantations.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

David Keyes a déclaré à la chaîne de nouvelles US Fox News que les sources arabes, entre autres, avaient informé Jérusalem de l’implication présumée d’Obama dans la promotion de la résolution.

« Nous avons des sources d’information irréfutables, à la fois dans le monde arabe et dans le monde en général, que ce fut une volonté délibérée des États-Unis et, en effet, ils ont contribué à créer la résolution en premier lieu », a dit Keyes.

La Maison Blanche a catégoriquement nié avoir « cuit » la résolution, et a rejeté les accusations à cet effet par Netanyahou. « Nous n’avons pas rédigé cette résolution; Nous ne nous sommes pas présentés à cette résolution. Nous avons pris cette décision quand le vote est venu à nous », a soutenu Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale pour Obama ».

Ajoutant « Mais à cause de notre opposition aux colonies et le souci de ce que cela pourrait signifier pour la région, des États-Unis ne pouvaient pas en leur conscience exercer leur droit de veto », dit-il.

Publicité 

Netanyahou a tenu une réunion de quarante minutes avec l’ambassadeur des États-Unis Dan Shapiro, après avoir appelé à transmettre une protestation formelle et expliquer pourquoi les États-Unis qui se sont abstenus lors du vote sur la résolution 2334, au lieu de la refuser, lui permettant ainsi d’être approuvé par 14 voix pour et 0 contre.

Plus tôt, M. Netanyahu avait convoqué les ambassadeurs des douze pays qui ont une représentation en Israël qui ont voté en faveur de la résolution pour un blâme au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem.

Au cours de la réunion du Cabinet à Jérusalem, Netanyahou a réitéré sa ferme opposition à l’adoption de la résolution condamnant les implantations israéliennes et toutes les formes de terrorisme et d’incitation, et a blâmé Obama non seulement pour avoir évité un droit de veto, mais pour avoir été la force motrice de son approbation.

« Nous ne doutons pas que l’administration Obama a commencé, soutenu, coordonné et a insisté sur l’approbation des versions », a déclaré le Premier ministre. Netanyahou est en contact avec l’administration entrante Trump, qui prendra ses fonctions le 20 Janvier et ses amis au Congrès, dans l’espoir de «dissuader» ce qu’il considère comme une administration nouvelle et une action potentiellement hostile de la part d’Obama contre Israël, selon un rapport sur canal 2.

Son objectif est que l’équipe Trump montre clairement que son administration est un « préjudice économique » pour les pays qui ont voté contre Israël à l’ONU et feront la même chose à l’avenir. Netanyahou craint  que le secrétaire d’État John Kerry a établi les principes et les paramètres d’un éventuel État palestinien dans un discours qui sera prononcé dans les prochains jours où il offrira sa vision pour le Moyen-Orient.

Le Premier ministre craint que, dans ses derniers jours, le Conseil de sécurité prennent en compte ces paramètres dans une nouvelle résolution.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   
🟦 ANNONCE 🟦