Il me faut faire une différence entre l’action résolue, déterminée et efficace d’Israel contre les ennemis extérieurs et la „timidité“, la „retenue“ de ses actions lorsqu’il s’agit des „palestiniens“.

Dans le 1er cas on peut citer la destruction du réacteur Osirak en Iraq, d’un réacteur nucléaire en Syrie, la guerre de 1967 ou les récentes destructions des missiles iraniens en Syrie: Un sans-fautes dans les décisions et l’exécution…

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dans le 2ème cas j’ai à ce jour 122 exemples de réactions „timides“, „hésitantes“ ou „restreintes“, bref des reculades de la part d’Israel.

Je n’en citerais que quelques unes, à titre d’exemples:

1) L’affaire des portiques du Mont du Temple: Après le meurtre de deux gardes sur le Mont du Temple, Israël installe des portiques détecteurs à métaux. Les „palestiniens“ manifestent, Israël recule et les enlève, soi-disant pour installer des appareils ultra-sophistiqués qui n’ont jamais vu le jour. Message reçu par les „palestiniens“: „Lorsque nous hurlons et manifestons les yahoudis reculent. Continuons et nous reprendrons toutes nos terres de Palestine“ Temple Mount metal detectors for Jews only? (Arutz7 du 11/3/2018) (http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/242992)

2) L’affaire des tunnels du Hamas: Israel fournit des dizaines de milliers de tonnes à Gaza pour sa reconstruction. Le Hamas construit avec cela des tunnels de la terreur. Le Ministère de la Défense Israélien dépense alors des Milliards de shekels pour développer des moyens de destruction de ces tunnels bâtis avec les matériaux de construction fournis par Israel De la folie pure! https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-5225030,00.html  (Ynet du 13/4/2018)

3) Depuis des semaines des manifestations pour “La marche du retour“ ont lieu chaque Vendredi alors qu’une incursion militaire suffirait à disperser et détruire les camps de toile et les manifestations. „L’Etat hébreu se prépare à des émeutes massives et de violents heurts le long de la frontière avec la bande de Gaza, alors que des manifestations palestiniennes de grande envergure sont attendues lundi. Le Hamas prévoit de faire un massacre en Israël », a ajouté Tsahal. Plus de 100.000 – potentiellement 200.000- émeutiers palestiniens seraient attendus, a rapporté le Times of Israel. (i24news du 14/5/18) (https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/174650-180513-israel-se-prepare-a-des-emeutes-massives-le-long-de-la-frontiere-avec-gaza)

Israel ne sait-il plus comment défendre ses frontières et établir un no man’s land?

The question asked by DEBKAfile’s military sources is this: Why does Israel put up with this untenable situation? Why don’t the troops cross into the Gaza Strip and, at the very least, pull down the tent encampments Hamas has set up for mass protesters to cover its terrorist assaults? Why is the Israeli military held back from preempting those assaults while still in preparation, or striking deep at sensitive Hamas military targets? Must the IDF stand guard on the border until mid-May without grabbing the initiative from these Palestinian extremists?
Israel’s military chiefs may be trying to tell Hamas that if it holds back from striking inside Israel, the IDF will respect the same rule with regard to the Gaza Strip. However, the message getting across to the rulers of Gaza is that they can carry on with their campaign of violent pressure on the border, in the certainty that the IDF will not initiate any action to stop it. The Israeli military must therefore take action to correct this impression before the Gaza border duel gets out of hand. (www.debka.com du 6/3/2018)

 4) L’Autorité Palestinienne continue à payer les terroristes arrêtes ou tués ainsi que leurs familles tandis qu’Israel continue à transférer à cette même Autorité les recettes douanières percues pour elle. Donc, de fait, Israel donne de l’argent qui sert à récompenser des terroristes qui ont tué des israéliens.

5) Les députés arabes de la Knesset insultent et crâchent sur Israel sans être destitués de leurs fonctions et mandats à l’encontre de la loi fondamentale qui les obligent à jurer allégeance à Israel.

The Basic Law of the Knesset of February 12, 1958, demands a perfect loyalty of Israeli deputies to the Jewish state. Moreover, article 15 of this law makes the obligation of the deputies to pledge allegiance to the State of Israel according to the following formula:  « I pledge myself to bear allegiance to the State of Israel and to faithfully discharge my mandate in the Knesset. »

This declaration of allegiance is fundamental because section 16 of the Act states that the Member can not enjoy his prerogatives until he has made this declaration, to prevent them from engaging in acts disloyal or other infidelities towards the Jewish state.

Cette loi n’est, non seulement pas appliquée mais de plus elle est violée par la Cour Suprême: On 18 February 2015, the Israeli Supreme Court overturned the decision of the electoral commission that invalidated the candidacy of Palestinian MP Hanin Zoabi for the parliamentary elections scheduled for 17 March 2015.

By this decision, not only the Israeli Supreme Court violates the texts having constitutional value, but also violates the bases of the Israeli political and democratic system.

 

J’arrête ici car, ainsi que je l’ai écrit plus haut, j’ai 122 exemples de ce genre.

 

Je trouve plus utile d’analyser et de répondre à trois questions:

  1. A) Quelle sont les raisons psychologiques sous-jacentes à un tel comportement aberrant?
  2. B) Pourquoi y a-t’il une telle différence de comportement selon qu’il s’agit d’ennemis extérieurs ou de „palestiniens“?
  3. C) Quelles sont les conséquences désastreuses pour Israel?

 

  1. A) les raisons psychologiques sous-jacentes à ce comportement aberrant

Je suis psychothérapeute (Gestaltthérapie) et je travaille depuis 34 ans avec le plus grand Institut européen de développement de la personalité. À Odenwald-Institut je conduis des séminaires sur les aspects positifs et évolutionnaires de l’aggression:“Umarme deinen Tiger: Aggression als Lebensenergie“ (Traduction: „Embrasse ton Tigre: L’aggression en tant qu’Energie Vitale).

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la plupart des personnes freinent ou bloquent leur agression ce qui a des conséquences néfastes: Agression indirecte (un véritable poison dans les relations), Auto-Agression (l’agression retournée contre soi) ou violence explosive (lorsque la coupe est pleine et que les fusibles pètent).

Un des exercices que je propose à mes participants est „La confrontation des forces“. Deux participants s’empoignent aux épaules et chacun essaie de toutes ses forces de repousser l’autre vers le mur opposé. Certains des partipants résistent magnifiquement, sont comme des rochers inébranlables, mais ne gagnent pas alors qu’ils en auraient la force. Cette attitude inconsciente, résister SANS vaincre, a sa source dans un interdit inconscient: „Je n’ai pas le droit de dominer l’autre, de l’humilier, de le vaincre…Cela ne se fait pas!“ D’ou une résistance forte sans toutefois VOULOIR LA VICTOIRE.

 

Cette attitude me fait penser à Israel et à toutes les guerres avec le Hamas où nous nous sommes arrêtés chaque fois AVANT que de l’écraser complètement. Et qu’on ne vienne pas me dire que c’était dû à la pression des pays occidentaux. Cette pression était la bienvenue car elle correspondait à notre attitude mentale intérieure: „Je résiste mais je ne vainq pas.“ Israel n’a pas la mentalité du vainqueur, n’a pas l’orgueil du vainqueur, ne veut pas être un vainqueur.

Comme je l’ai écrit à plusieurs reprises je pense que des millénaires d’exil et de ghetto ont faconné notre mentalité inconsciente: Résister et survivre mais surtout ne pas vaincre: Que diraient de nous les Goyims???

https://infos-israel.news/ce-ghetto-qui-nous-colle-a-la-peau-par-edmond-richter/

https://infos-israel.news/mentalite-vainqueur-edmond-richter/

  1. B) Mais, me dira-t’on, nous AVONS vaincu, à maintes reprises: En 1948, en 1967, en 1973…Des victoires éclatantes, superbes, écrasantes…Et la destruction d’Osirak? Du réacteur Syrien? Des missiles Iraniens? Comment expliquer cela avec la mentalité du ghetto?

Justement la révolte du ghetto de Varsovie nous donne la réponse: Quand les juifs ont compris que la passivité ne les sauverait pas, que l’ennemi allait les exterminer de toutes facons, quelque soit leur attitude, quelque soit leur soumission…Alors mourir pour mourir autant mourir debout. Ils se sont levés et se sont battus comme des lions. Kol Hakavod!!!

Dans les exemples de victoires citées plus haut il s’agissait également de risques d’extermination. Résister seulement ne suffisait plus. Il fallait vaincre pour survivre. A la différence des guerres avec le Hamas où nous n’avons jamais craint d’être exterminés et où nous nous sommes TOUJOURS arrêtés AVANT d’avoir achevé le travail, AVANT d’avoir vaincu l’ennemi.

Bref c’est lorsque nous nous sentons menacés dans notre existence même, en tant que peuple, que nous trouvons la force de rejeter notre mentalité de ghetto, que nous nous levons et écrasons l’ennemi.

1 -C) Quelles sont les conséquences désastreuses de refuser de vaincre tant que la survie d’Israel n’est pas en jeu?

Les conséquences désastreuses sont un état de guerre perpétuel, une vie avec la permanence du terrorisme, avec leurs jours de rage, leurs „marches du retour“, leurs attentats aux couteaux, leurs voitures-béliers, leurs jets de rochers, leurs cocktails-Molotov, leurs incendies, leurs destructions agricoles…

Pire encore nous encourageons le terrorisme!

 https://infos-israel.news/opinion-israel-encourage-til-les-terroristes-palestiniens-par-edmond-richter/

 Là encore je fais appel à ma spécialité: La psychologie:

Les „palestiniens“ n’ont jamais accepté leurs défaites, ils rêvent toujours de rentrer „chez eux“ et de nous en chasser, ils conservent pieusement leurs clés rouillées pour „leur maison“ qui n’éxiste plus depuis longtemps…Comme ils n’ont jamais appris à se confronter avec la réalité (encouragés en cela par l’Europe qui porte là une lourde responsabilité), ils se raccrochent à tous les fétus de paille possibles ou imaginaires pour pouvoir continuer à phantasmer sur leur retour et leur victoire finale sur les „yahoudis“. En psychologie on appelle cela la dissonance cognitive: Le refus d’accepter les faits qui contredisent nos croyances. C’est une forme de maladie mentale.

Le problème est que toute hésitation israélienne, tout recul israélien (voir les portiques du Mont du Temple), toute insulte impunie des députés arabes (Hanin Zoabi), tout non-écrasement définitif du Hamas, tout lancement non-puni de rochers… sera interprêté comme une victoire sur l’ennemi sioniste et entretiendra leur espoir „de revenir sur leur terre“ et de nous ‘en chassser.       Il faut tenir compte de la capacité à s’illusioner et à phantasmer des „palestiniens“!

Il faut avoir vu la foule „palestinienne“ en liesse, riant, chantant et dansant parce qu’un petit drône israélien s’est écrasé à Gaza. Le moindre fétu de paille est accueilli avec enthousiasme car il leur permet de conserver leurs espoirs illusoires et leurs phantasmes.

Autrement dit: Nos hésitations, nos freins inconscients, notre refus de vaincre entretiennent l’espoir des „palestiniens“ de nous lasser et de nous faire partir, les encouragent à augmenter la pression sur nous et, de ce fait, ENTRETIENNENT LE TERRORISME ET UN ÉTAT DE GUERRE QUASI- PERMANENTS

http://out.easycounter.com/external/malaassot.over-blog.com                                                           (Mordchai Kedar: Israel entretien l’etat de guerre)

http://www.danielpipes.org/docuhments/17110.pdf

(Daniel Pipes: A new Strategy for Victory)

QUE FAIRE? UN SOUHAIT ET UNE PROPOSITION

Le souhait: Netanyahou a démontré qu’il est un grand joueur d’échecs, un brillant diplomate et un excellent homme d´État. Ce qu’il a fait pour Israel est extraordinaire. Mais ce n’est pas un chef de guerre. Ce que je souhaite est qu’il ait, à coté de lui, un alter-ego, un chef de guerre qui  désire, aime et VEUT la victoire. Ni Lieberman, ni Eisenkot ne remplisse ces conditions. Bibi et son chef de guerre, en tandem, pourraient alors amener la paix sur Israel

La proposition: Je suis prêt à mettre au service d’Israël ce que je sais faire de mieux: Des séminaires de groupes sur l’agression positive et la volonté de vaincre. Ce séminaires je les propose aux dirigeants israéliens, ministres, députés, hauts fonctionnaires afin d’encourager une mentalité de vainqueurs afin que le légitime désir de paix ne soit plus satisfait par des concessions mais par la victoire complète et définitive d’Israel. Trump est là pour quelques années encore. À nous d’en profiter, car qui sait ce qui adviendra après.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

 

 

 

2 COMMENTS

  1. Edmond Richter
    J ai toujours lu vos articles avec un grand intérêt mais celui-ci mérite 5 étoiles. Vous dénoncez très bien la passivité des responsables israéliens pour cette agressivité débordantes des arabes musulmans en Israel ( à partir du moment que ces agressions ne représentent pas un danger vital pour la nation) ,il n empêche pas que ce choix ait provoqué 2 à 3000 morts depuis ce faux espoir des accords (illusoires )d’ Oslo . Merci עם ישראל חי וקיים

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.