Cela a eu lieu lors du débat sur la loi référendaire (la loi pour faire la tenue d’un référendum dans le cas où Israël donne une partie de son territoire «souverain» – mais pas des parties de la Judée et de la Samarie – pour les Arabes), qui a passé en première lecture à la Knesset,  jeudi matin.

Au cours du débat, Motti Yogev (Bayit Yehudi) a dit: «la terre d’Israël appartient au peuple d’Israël», et  Jamal Zahalke (Balad) a répondu: «Nous [les Arabes] étaient là avant vous, et nous serons là, après vous. « 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dans un geste inhabituel, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a demandé de prendre le podium et a dit à Zahalke: «La première partie n’est pas vrai, et la seconde ne le sera pas. »

Peu de temps après, M. Netanyahu a publié l’échange sur Facebook et Twitter, et le ministre de l’Economie Naftali Bennett a écrit sur Facebook qu’il était fier de Netanyahou.

«Nous étions ici en premier, parce que c’est écrit dans la Torah, » a ajouté Moshe Gafni et le ministre des Finances Yair Lapid, qui n’accepte pas toujours les avis de Gafni , mais a crié «c’est vrai !».

Au moins ils ont fait quelque chose de bien à la Knesset.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !