Jonathan Sandler est mort avec ses deux enfants, il venait d’Israel pour soutenir les juifs de France

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Parmi les 4 tués dans l’attentat  de l’école  juive Ozar Hathora en France, il y a  trois membres d’une même famille :

Jonathan Sandler, agé de 30 ans avait quitté Israël, il y a deux ans pour travailler dans cette  école, il a été abattu alors qu’il était avec ses deux enfants âgés de 6 et 3 ans, Arié et Gabriel Issahar ZL. Une fillette, selon les  médias français, étant la  fille du proviseur, Myriam Monsenego âgée à peine de 10 ans a succombé à ses blessures.

Publicité 

Il s’avère que la communauté juive était la cible évidente du tireur  qui a ouvert le feu sur les parents et enfants sans distinction.Quatre personnes ont été tué, trois d’entre eux sont des enfants.

Jonathan Sandler,  est un israélien qui a quitté sa terre natale,  il y a deux ans pour travailler comme enseignant à l’école de la communauté juive de Toulouse.

Jonathan Sandler, a été abattu à l’entrée de l’école, le tueur a poursuivi les élèves au sein de l’école pour faire le plus de victimes possible. Des témoins ont rapporté que Sandler était avec ses enfants à la porte de l’école, lorsque le tireur inconnu est arrivé. Sandler, était un résident de Kiryat Yovel à Jérusalem, il a étudié à Bayit Vegan. Récemment, il avait décidé d’aller renforcer la communauté juive de Toulouse, et travailler dans l’enseignement.

Quelques témoignages concernant cet homme de bonté :

Un professeur d’école:

«Jonathan est venu rassembler les gens »

Rav Rakhamim :

«J’ai vu tout le monde dehors  pleurer, c’était le moment de l’entrée des enfants à l’école et mon ami a été tué, à l’âge de 30 ans, il est arrivé il y a cinq mois, avec sa femme et ses enfants pour rassembler les gens. Ses enfants sont dans un état grave à l’hôpital et la fille du directeur d’école dans un état critique. Avez-vous vu la crise et l’hystérie dans l’école et les forces de sécurité ici ? »

Aaron, qui connaît les victimes a témoigné que la famille est très active dans la communauté juive de Toulouse.

🟦 ANNONCE 🟦