En 2002, le père de Jacob Kimchy est mort dans un attentat-suicide du Hamas dans sa ville natale de Rishon LeZion. Treize ans plus tard Kimchy est toujours aux prises avec l’angoisse, y compris les cauchemars au milieu de la nuit. Néanmoins, il a entrepris un voyage pour aider d’autres victimes du terrorisme à surmonter leurs traumatismes comme en Israël, ce mercredi pour marquer Yom Hazikaron, la journée nationale du souvenir des soldats et des victimes du terrorisme.

«J’ai rencontré les victimes de traumatismes….La douleur s’accumule à l’intérieur des victimes, « c’est comme un poison. Il vous tue et vous mange lentement. L’autre façon est d’ouvrir votre cœur, d’ouvrir la bouche, d’exprimer et de partager ses émotions. »

« Dans le monde psychologique, il y a quelque chose qu’on appelle, la croissance post-traumatique » et il présente un autre chemin pour les victimes de traumatismes, dit Kimchy. Il s’agit de prendre ce qui est arrivé et de le transformer en « quelque chose de grand », ce qui peut devenir quelque chose de plus positif dans leurs propres vies.

Le père de Koby, Rami Kimchy, un chauffeur de taxi est entré dans une boîte de nuit le 7 Mai 2002 à Rishon LeZion pour chercher un client. Quelques minutes après que Rami soit entré dans le club, un kamikaze du Hamas de 18 ans est entré et s’est fait exploser, tuant instantanément Rami et 14 autres personnes. Jacob, l’un des trois enfants, a été l’un des premiers à arriver sur les lieux, dans l’espoir d’aider les survivants. Quand il a remarqué le taxi de son père garé devant le club, Jacob s’est à ce moment rendu compte que son père avait été tué.

« Depuis cette perte, je suis complètement détruit », a déclaré Jacob, ajoutant qu’il avait une « relation forte » avec son père. «C’était au-delà de tout. Au début, j’ai refusé de voir un psychologue. Je me sentais comme mon père, juste assassiné, pourquoi quelqu’un allait-il essayer de m’aider à prendre ma douleur. Je voulait sentir la douleur parce que je mérite de sentir la douleur de la mort de mon père. »

« Certains jours, je ne pouvais rien faire», a-t-il ajouté.

Jacob a finalement demandé de l’aide psychologique, et a décidé de continuer à vivre, il a voulu tendre la main à d’autres victimes du terrorisme. En 2006, il a fondé « One Heart », une organisation à but non lucratif qui unit les adultes et les enfants du monde entier dans des camps d’été et des réunions de groupes appelés les Cercles de survivants. L’organisation a également offert un soutien psychologique gratuit et la chirurgie plastique aux victimes de blessures subies lors d’attaques terroristes.

Les mémoires de Jacob, Un nouveau soleil: A True Story , a été publié ce mois-ci avec les détails de son voyage déchirant, mais inspirant depuis la mort de son père. Ce Yom Hazikaron sera le premier en 10 ans où Jacob ne sera pas en Israël avec sa mère.

Jacob parle souvent et publiquement comment survivre au traumatisme et au terrorisme. Il est apparu lors de conférences internationales pour les victimes du terrorisme où il a parlé à travers le monde, y compris aux Pays-Bas, Angleterre, Espagne, France, Suède, États-Unis et Israël.

Dans un message universel, il raconte que toutes les victimes du terrorisme ne doivent jamais abandonner. «Quoi qu’il arrive, vous avez été victime, si vous avez perdu un membre, si vous avez perdu un être cher, un membre de la famille, un ami – ce ne est pas grave, il y a toujours quelqu’un pour vous aider. Nous pouvons trouver une meilleure façon; un meilleur endroit et ne jamais abandonner ».

Jacob poussé par son propre traumatisme, a dit qu’il a beaucoup grandi avec ce lourd fardeau. D’autre part, face à la perte de son père et sa dévastation, quelque chose restera toujours avec lui. Il a dit avoir entendu parler des horreurs du terrorisme dans les médias, mais le voir en première loge, c’est comme « frapper la tête très fort et vous réveiller, et vous dire que toutes ces choses que les gens entendent tous les jours sont effectivement vraies ».

«Cela fait 13 années, [et] je souffre encore de cauchemars. J’ai beaucoup de cauchemars où moi-même, mes amis, ma famille, nous sommes tous tués à plusieurs reprises dans des attentats-suicides », a-t-il dit. « Je me réveille au milieu de la nuit avec des cauchemars, et je crie parce que je pense que c’est si réel. Je me réveille d’un rêve où je perds deux mains ou mes jambes, et je crie parce qu’il est si réel et si effrayant et je ne suis même pas sûr, si je suis éveillé ou non. Il me faut une seconde pour me détendre. »

«Les parents sont comme nos deux jambes », a-t-il dit. « Mais quand vous perdez un parent, c’est comme avoir perdu une de vos jambes. Il est difficile de marcher, il est difficile de continuer et de voir comment vous pouvez procéder dans la vie. Mais oui, vous le pouvez. Et nous devons tous le savoir. »

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils ✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes

Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr