La Commission de la Knesset approuve les conditions de libération des hôtels de quarantaine

La Commission législative de la Knesset a approuvé la décision du gouvernement sur la quarantaine obligatoire pour les personnes revenant des pays « rouges ». La Commission a introduit deux conditions pour la sortie des hôtels de quarantaine. Pour en sortir, les gens devront signer un consentement pour contrôler leurs allées et venues à l’aide de l’application Askamon. Deuxième condition : refaire le test PCR trois jours après son retour en Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le gouvernement a déjà approuvé l’utilisation de l’application Askamon pour contrôler les personnes envoyées dans les hôtels de quarantaine en mars de cette année. Ensuite, son application a suscité de nombreuses critiques dans la société et a été interrompue peu de temps après. Puis, lors de la quatrième vague de la pandémie, la Commission législative de la Knesset a approuvé l’utilisation d’Askamon si nécessaire.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

La Commission législative allait déjà hier approuver les conditions de sortie de quarantaine, mais au dernier moment il s’est avéré que le gouvernement n’avait pas préparé de questionnaire à remplir et à signer par les personnes en quarantaine.

La procédure de briefing et la signature des questionnaires seront supervisées par des représentants du Département Logistique.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦