The President of the Israelite Central Consistory of France Joel Mergui, French President Emmanuel Macron (R) and Paris mayor Anne Hidalgo applaud after unveiling a plaque during the official inauguration of the European Center for Judaism (Centre Europeen Du Judaisme) in Paris on October 29, 2019. (Photo by Ian LANGSDON / POOL / AFP) (Photo by IAN LANGSDON/POOL/AFP via Getty Images)

Le Parlement français envisage de voter sur un projet de résolution décrivant la haine d’Israël comme de l’antisémitisme.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les 577 membres de l’Assemblée nationale se prononceront mardi sur le projet, qui demande également au gouvernement de se joindre aux autres nations européennes pour adopter la définition de l’antisémitisme de l’IHRA, l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste.

La définition indique que certaines formes de violence contre Israël, y compris sa comparaison avec l’Allemagne nazie, sont des exemples d’antisémitisme, bien qu’elle ne critique pas la politique d’Israël.

Le législateur Sylvain Maillard, du centre LREM du président Emmanuel Macron, est l’initiateur de ce projet de résolution depuis plusieurs semaines de discussions sur le sujet dans les médias français.

En octobre, 39 organisations ont écrit une lettre ouverte au président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, l’avertissant de ne pas approuver la résolution, plaidant contre une définition distincte de l’antisémitisme, car «cela affaiblirait l’approche universaliste de lutte contre toutes les formes de racisme « et compromettrait » la défense de la liberté d’expression et de réunion de groupes et de militants qui devraient être autorisés à défendre les droits des Palestiniens et à critiquer la politique d’Israël sans être faussement accusés d’antisémitisme « , a déclaré le président.

Parmi ses signataires figurait Malik Salemkour, président de la Ligue française des droits de l’homme, une organisation fondée en 1898 pour lutter contre les persécutions antisémites et montrer le procès du capitaine de l’armée juive française Alfred Dreyfus.

Maillard s’est défendu en disant à La Croix qu’en France aujourd’hui, en disant « sale sioniste … cela veut dire aussi  » sale juif «  ».

Le projet dénonce la « haine envers Israël justifiée uniquement par sa perception en tant que collectif juif ».

Le copié collé des contenus pour les sites et blogs est interdit, seul le lien URL est autorisé . Contactez nous en cas de besoin : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !