La mafia à Beersheba a voulu tué un autre criminel et a posé des explosifs chez ses voisins …

Les criminels de Beer Sheva ont une fois de plus démontré que la négligence et l’inattention sont des phénomènes caractéristiques de tous les domaines professionnels en Israël. Décidant de liquider l’homme d’affaires intraitable, les éléments criminels ont posé des explosifs sous la voiture et sur la porte de l’appartement de la victime et… ils se sont trompés d’adresse les deux fois.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Deux engins explosifs ont été posés tard dans la nuit dans l’un des prestigieux quartiers de Beer Sheva. Des membres d’un gang criminel, qui sont allés éliminer un homme d’affaires de la ville avec qui ils étaient en conflit d’un certain différend financier, se sont trompés d’adresse à deux reprises et ont attaché un engin explosif à la porte de ses voisins qui n’avaient rien à voir avec le conflit, et le second à la voiture d’un autre voisin qui n’avait pas non plus de rapport avec ce qui se passe.

L’appareil sur la porte a explosé tard dans la nuit, effrayant les voisins. Heureusement, personne n’a été blessé et le bâtiment a subi d’importants dégâts. L’explosion a projeté la porte de l’appartement du voisin, miraculeusement sans blesser personne.

Publicité 

La police qui est arrivée sur les lieux de l’explosion a regardé les images de la caméra de sécurité et a vu que l’explosif était également placé sous la voiture dans le parking, après quoi les sapeurs de la police ont désamorcé l’engin. L’homme d’affaires lui-même n’était pas dans le bâtiment à ce moment-là, il a décidé de ne pas se présenter chez lui, sachant qu’il était en danger.

Pour le moment, les suspects n’ont pas encore été arrêtés, l’enquête est en cours. La police rapporte qu’en mars de cette année, le même homme d’affaires a déjà été attaqué : deux hommes masqués l’ont attaqué le matin alors qu’il quittait la maison et l’ont battu. Ensuite, l’homme d’affaires a déclaré aux enquêteurs qu’il n’avait aucune idée de qui l’avait attaqué et qu’il n’avait aucun conflit avec qui que ce soit. La police suppose qu’il s’agissait d’un avertissement suivi quelques mois plus tard d’une tentative d’assassinat.

🟦 ANNONCE 🟦