À la veille de la fête de Hanoucca, la société anticancéreuse a lancé un appel pour que les plats traditionnels de Hanoucca ne soient pas mangé de façon exagérée comme les galettes de pommes de terre « leviviot », et les beignets « sufganiyot ».

L’auteur de la lettre, le Dr Stern, qui dirige la Commission des substances cancérogènes pour l’environnement, indique que lors de la friture dans l’huile, un produit chimique cancérigène se produit, comme l’acrylamide, qui se forme sur les produits (l’aspect marron). Il est donc recommandé que les aliments soient cuit dans une poêle à une température de 170 degrés.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’acrylamide est formé en combinant des acides aminés avec du sucre et de l’eau venant de la pâte ou des pommes de terre, à une température de plus de 120 degrés. On sait que l’acrylamide est l’un des produits chimiques que l’on consomme avec la fumée de tabac.

Bien sûr, tout le monde n’aimera pas les beignets au four, car ils sont plus savoureux en friture. Le médecin comprend cela et conseille, en dernier recours, de les faire frire légèrement et de les enlever avant qu’ils ne soient recouverts d’une croûte brune.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !