Une synagogue dans la capitale ukrainienne, Kiev, a été évacuée et des explosifs ont été recherchés à la suite d’une alerte à la bombe.

La menace est parvenue dans un courrier électronique à la communauté juive, informant les lecteurs que la bombe allait exploser dans les 24 heures.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les opérations de balayage n’ont pas révélé d’explosifs dans l’immédiat à la synagogue centrale, également connue sous le nom de synagogue Brodsky.

L’adresse électronique estonienne utilisée pour envoyer la menace contenait le numéro 1488, un code néo-nazi pour Adolf Hitler et la phrase: « Nous devons garantir l’existence de notre peuple et un avenir pour les enfants blancs. »

L’année dernière, le rabbin à la tête de la congrégation de la synagogue centrale de Kiev, située au 13, rue Shota Rustaveli, Moshe Azman, a déclaré que les autorités avaient mis en cause l’intérieur du bâtiment.

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !