La tante qui a porté plainte contre le grand père pour enlèvement du jeune Eitan s’exprime

La guerre entre les deux familles à propos d’Eitan, 6 ans continue : un proche parent de la tante qui a déposé une plainte pour enlèvement de mineur contre le grand-père a rencontré aujourd’hui (samedi) le garçon en Israël. La famille Peleg a rapporté que Hagai, l’oncle d’Eitan du côté de son père, et sa femme ont rendu visite à Eitan à la maison de Shmulik, le grand-père du garçon qui est accusé d’enlèvement. Il a également été rapporté que les deux sont restés avec Eitan en privé et ont joué avec lui pendant un peu plus d’une heure.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La famille Biran a déclaré par l’intermédiaire de ses avocats, les avocats Shmuel Moran et Avi Chimi, que « nous pensons qu’à l’heure actuelle, la chose appropriée et obligatoire est de préserver la vie privée de chacun et la vie privée absolue d’Eitan. En même temps, malheureusement, nous sommes inquiets pour son état. Bien qu’Eitan semblait en bonne condition physique, il était inquiétant de voir que le petit Eitan montrait des signes clairs d’incitation et de lavage de cerveau, entre autres en récitant des phrases hors contexte et des messages implicites, qui provenaient sans aucun doute d’une incitation. »

🟦 ANNONCE 🟦

Hier, selon des informations parues dans les médias italiens, le consul italien à Tel Aviv a vu Eitan en présence de son grand-père, Shmuel Peleg, le personnel de l’ambassade a affirmé qu’Eitan  » avait l’air en bonne santé « . Des sources israéliennes auraient assisté à cette rencontre qui avait pour but de « vérifier la situation dans laquelle se trouve actuellement l’enfant ».

Aya Biran-Nirko, la tutrice et tante de l’enfant de 6 ans, qui a prit l’enfant chez elle en Italie, devrait arriver en Israël dans les prochains jours. Cette semaine, un représentant en son nom a déposé une plainte devant le tribunal de la famille à Tel Aviv pour enlèvement d’un mineur en vertu de la Convention de La Haye. Parallèlement au procès, une demande a également été soumise pour transférer Eitan sous sa garde à son arrivée en Israël.

Publicité 

La famille Peleg, maintenant en possession de l’enfant de 6 ans, s’oppose à son transfert chez sa tante, et il a été déterminé qu’elle soumettrait sa réponse d’ici dimanche. Mardi, le grand-père d’Eitan a été interrogé, Shmulik Peleg, est soupçonné d’être impliqué dans l’enlèvement de l’enfant. L’oncle d’Eitan, Guy Peleg, a déclaré dans une première interview : « Finalement, il est rentré chez ses parents, dans la famille élargie qui l’aiment. Eitan est retourné en Israël à la demande de ses parents. Ils sont allés étudier en Italie, ils n’ont jamais prévu de s’y installer. »

Depuis la diffusion de l’interview, les deux premières conversations ont eu lieu entre Eitan et sa tante Aya. Pendant des mois entre les deux côtés de la famille, il y a eu une lutte pour l’adoption de l’enfant. Du côté de sa mère, les grands-parents ainsi que sa sœur Gali Peleg, et de l’autre coté, la tante Aya, la sœur du père d’Eitan.

Ethan a été grièvement blessé dans l’accident mortel de téléphérique qui s’est produit en mai dans le nord de l’Italie et a coûté la vie à 14 personnes. Il était le seul survivant de l’accident des membres de sa famille tués – ses parents, Amit et Tal Biran, un couple israélien qui a étudié et travaillé en Italie, son frère Tom âgé de deux ans et les grands-parents de la mère qui sont venus les rendre visite. Eitan, qui a été hospitalisé dans un hôpital local, a repris connaissance quelques jours après l’accident.

🟦 ANNONCE 🟦