Une semaine après le dévoilement de la visite secrète du Premier ministre Benjamin Netanyahu en Arabie saoudite, le Wall Street Journal a rapporté aujourd’hui (samedi) que le régent Muhammad bin Salman s’était retiré de l’initiative de promotion d’un accord de normalisation avec Israël à cause de la victoire de Joe Biden aux élections américaines. La fin du mandat de Donald Trump est attendu le 20 janvier. En conséquence, la conversation entre Netanyahu et Ben Salman a principalement porté sur la coordination politique avec l’Iran, au cas où Biden choisirait de renouer ses liens avec Téhéran afin de parvenir à un nouvel accord nucléaire.

Selon le rapport, basé sur les propos de responsables américains et saoudiens, Ben Salman n’est pas intéressé à faire avancer la normalisation maintenant, car il veut d’abord tisser des liens avec la nouvelle administration Biden – et utiliser l’accord possible pour faire progresser les relations diplomatiques avec la Maison Blanche. Il a en outre été déclaré que le régent et son père, le roi Salman, n’étaient toujours pas d’accord sur la manière de traiter la question palestinienne.

« L’Arabie saoudite tente de trouver la meilleure manière d’utiliser les accords abrahamiques pour améliorer son image vis-à-vis de Washington et faire preuve de bonne volonté envers Biden et le Congrès américain », ont déclaré des responsables américains. Cependant, des sources ont déclaré qu ‘ »il y a encore une chance de parvenir à un accord entre Israël et l’Arabie saoudite avant la fin du mandat de Trump – bien que ce soit une petite chance, mais ce n’est pas impossible ».

Plus tôt cette semaine, il a été rapporté que les responsables du gouvernement saoudien étaient furieux de la révélation de la réunion secrète qui a eu lieu hier entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le régent Muhammad bin Salman dans la ville de Ni’um et la divulgation des détails de la réunion aux médias locaux en Israël. Ils ont déclaré que la publication des détails de la réunion avait gravement endommagé les relations de l’Arabie saoudite avec les pays arabes voisins – et que, par conséquent, il est possible que les contacts avec Israël soient gelés pendant au moins six mois.

Selon eux, l’Arabie saoudite a largement critiqué la rencontre avec le Premier ministre israélien – à tel point que le ministre des Affaires étrangères Faisal bin Farhan al-Saud a été contraint de refuser la réunion et a affirmé que « les seuls responsables présents étaient des Américains et des Saoudiens » – même s’il a assisté à la réunion lui-même. Il a également été rapporté que la nouvelle de la fuite secrète de Netanyahu avait été publiée à l’insu du chef du Mossad Yossi Cohen, qui s’est opposé à la publication dans les médias.

🟦 ANNONCE 🟦

   

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Alyaexpress-News 

Ougasheli.com 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.