Le centre de défense Israélien met en garde contre un effondrement économique complet à Gaza

Les services de sécurité israéliens continuent de chercher des solutions à la situation dans la bande de Gaza, ont averti lundi des sources sécuritaires à propos d’un effondrement économique complet dans la bande de Gaza, a rapporté la radio israélienne.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ces sources ont souligné qu’empêcher une catastrophe humanitaire à Gaza est une question urgente de sécurité nationale pour Israël. Le cabinet de sécurité politique s’est réuni dimanche pour discuter de la crise de Gaza et le chef d’état-major des FDI, le général Gadi Eizenkot, a présenté aux ministres les solutions proposées à la crise humanitaire urgente.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

M. Eizenkot a toutefois souligné qu’aucune mesure à long terme ne devrait être prise avant que les corps des soldats des FDI et des civils israéliens vivants détenus par le Hamas ne soient renvoyés.

Selon Carmela Menashe de Radio Israël, l’un des ministres qui a participé à la réunion du cabinet du dimanche lui a dit que la discussion « n’a rien fait avancer ou innover ». Le même ministre a ajouté que « diverses initiatives sont en cours pour aider la situation à Gaza ».

Un autre ministre a dit qu’il a quitté la discussion avec un sentiment positif. Comme on pouvait s’y attendre, le ministre des Transports et des Renseignements Yisrael Katz (Likoud) a réitéré lundi matin sa proposition de construire une île au large des côtes de Gaza qui servirait les habitants de la bande de Gaza. Il a déclaré à Reshet Bet que «l’échelon politique est dans une situation absurde. D’une part, nous craignons une détérioration qui aurait de sérieuses répercussions. D’un autre côté, Abu Mazen (le nom de guerre de Mahmoud Abbas) abandonne les habitants de Gaza, les Égyptiens les ignorent, et seuls les Juifs sont assis et discutent comment aider les civils de Gaza qui sont contrôlés par le Hamas.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré à ses ministres lors de la réunion qu’ «en ce qui me concerne, toute initiative et toute idée de discussion peuvent être soulevées.» Le ministre de la Construction et du Logement Yoav Galant (Kulanu) a présenté son initiative à Gaza et le ministre de l’Energie Yuval Steinitz ont suggéré d’établir un port pour Gaza à Chypre.

Personne dans la réunion du cabinet, selon les rapports, n’a parlé du chameau dans la pièce, à savoir que l’économie de Gaza est sous le blocus israélien et qu’Israël est incapable d’abandonner le blocus tant que Gaza est gouvernée par le Hamas depuis que les criminels de l’enfer se sont mis à détruire Israël.

L’un de ces deux composants doit être éliminé pour que Gaza puisse retrouver la prospérité dont elle jouissait avant le retrait unilatéral israélien de 2005. Comme le président du conseil l’a dit, « Something’s gotta give »… il faut donner quelque chose.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦