Le combattant qui a tué Nathan Fitoussi n’arrête pas de se demander : « Comment ai-je tué mon ami ?' »

Quelques dizaines de mètres seulement séparent les maisons du village palestinien de Shavika, et la position où hier (dimanche), par erreur, un combattant du Bataillon Nachshon de la Brigade Kafir a tué son ami, le sergent de 20 ans décédé Nathan Fitoussi .

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Il s’agit d’une zone montagneuse accidentée, avec de nombreuses zones mortes, de multiples terres et pas mal de voies d’infiltration depuis le territoire palestinien. Beaucoup de cachettes par lesquelles les terroristes peuvent pénétrer.

A moins de deux kilomètres, les maisons du village de Bat Hefer. Facile d’accès, à pied, pour un terroriste qui escaladerait facilement l’ancienne clôture du système. Les observations ici sont partielles, et les yeux des soldats  sont devenus des substituts. Fitoussi et son ami sont montés au poste de fortune, hier à mid. Une seule tente pour se protéger du soleil brûlant, enracinée dans le sol. Un petit banc, certains en tundas pour une protection partielle contre le contre-feu, un thermos avec de l’eau froide. Ainsi, pendant huit heures, il faudra faire face à une surveillance très difficile.
Environ 300 mètres séparent leur position des soldats, au sud et au nord. Il y a une chaîne humaine de soldats stationnés dans cette région depuis la vague d’attentats du début de l’année, qui comprenait l’infiltration de terroristes à partir de la ligne de couture.
Un échec d’une décennie qui a permis à plus de 100 000 civils palestiniens, dont une petite minorité de terroristes, d’entrer sur l’autoroute et commettrent leurs attaques. La plupart des passages ont déjà été fermées par des clôtures avec des fils de fer mais quelques centaines parviennent encore à traversent chaque semaine ces passages, contre des milliers dans le passé.
Par une chaude journée d’hier, quelques minutes avant que le convoi du chef d’état-major arrive sur les lieux et ne traverse la route de sécurité, des agents du ministère de la Défense étaient encore en train de colmater plusieurs nouvelles brèches. Au début de l’alerte « brise-lames », des officiers supérieurs se tenaient ici dans l’armée, dirigée par le ministre de la Défense Gantz, et ont averti que ces positions statiques deviendraient un point faible opérationnel létal, avec un tir possible des terroristes mais aucun d’entre eux aurait imaginé que le point faible dangereux serait en fait de nos forces.
Mais la tache n’est pas facile, le contact visuel entre les positions est peu claire; les guerriers sont exténués par la chaleur et le froid. Certes, Fitoussi et son ami devaient changer de position de temps en temps, patrouiller un peu, essayer de briser la routine ennuyeuse. Mais précisément vers la fin du quart de travail, c’est arrivé : le soldat tué a laissé son ami pour prier sur une colline voisine, seul, et est revenu après environ 20 minutes, vers 22h30.
« J’ai été laissé seul dans la position, j’ai entendu un bruit puis j’ai vu un personnage suspect et armé, à 20 mètres de moi, s’approcher de moi », a déclaré le soldat à ses commandants qui a tiré plus tard. « J’ai commencé par la procédure d’arrestation (sommation) d’un suspect et j’ai également tiré en guise d’avertissement (en l’air). J’ai crié « stop, stop » avant de tirer, mais j’ai dû tirer sur le suspect également. Ces derniers jours, au moins dix Palestiniens , des infiltrés ont pénétré à travers la clôture ici. »
Nathan Fitoussi a été touché à la jambe et à la poitrine, et les soldats des positions voisines qui ont entendu la fusillade à venir se sont précipités pour signaler le réseau de communication au commandant de compagnie du bataillon Nachshon à propos d’un « marteau chaud » – une procédure opérationnelle lors d’une attaque.
Des forces importantes ont été dépêchées sur les lieux depuis différentes directions et depuis des secteurs voisins, et le Shin Bet a également été impliqué dans des recherches dans le village voisin de Shavika. Mais alors que les minutes s’écoulaient et que les aveux du tireur étaient remis à son commandant, l’amer vérité est devenue claire : ce n’était pas un incident terroriste, mais nos forces tirant sur nos forces. Il a fallu trente minutes pour que les différentes forces se réunissent.
Le décès de Fitoussi, membre d’une famille immigrée de France, qui servait depuis deux ans comme combattant d’infanterie hors pair, a été prononcé à l’hôpital. Nathan ZAL et son collègue officier étaient les deux seuls témoins de l’incident, la plupart des conclusions de l’enquête initiale sont basées sur le témoignage du soldat qui a tiré. Les enquêteurs du MDF ont recueilli des conclusions hier matin sur les lieux, et l’arme du soldat qui a tiré sera également vérifiée.
Il est déjà clair dans l’armée qu’il a dévié des instructions d’ouvrir le feu, qui ont été resserrées le mois dernier le long de la ligne de couture. Comme Ynet l’a précédemment rapporté, après que deux infiltrés ont été tués par des tirs de Tsahal ces derniers mois, il a été interdit aux combattants de leur tirer dessus, même s’ils ont vandalisé la clôture et ont été pris en flagrant délit.
 
Maintenant, Tsahal va essayer de comprendre comment le soldat qui a tiré n’a pas reconnu son camarade dans une position qu’il est censé bien connaître, car ce n’est pas un soldat d’une force voisine ou d’une compagnie parallèle. Pourquoi il sentait que sa vie était en danger et qu’il a donc tiré sur le suspect afin de le blesser. Les officiers du bataillon devraient également être interrogés avec un avertissement.
« Nous ferions tous exactement la même chose dans cette situation », ont déclaré des amis des deux qui servent à leurs côtés dans le bataillon. « La vie du soldat tireur est aussi en danger. Nous prierons pour qu’il tienne bon, car il sait qu’il ne s’en sortira jamais. Il n’arrête pas de penser et de dire : ‘Comment ai-je tué mon ami ?' »
Le soldat qui tire est accompagné du chef de la défense militaire, d’où il a été rapporté hier qu’« il s’agit d’un incident tragique et déchirant, dans lequel le bon ami de ce soldat a perdu la vie. Il a participé toute la nuit aux enquêtes sur le malheureux accident. Ce qu’on peut dire maintenant, alors que l’incident fait toujours l’objet d’une enquête, c’est que le soldat suit les ordres et les instructions. »
« L’incident est grave, difficile et très malheureux », a déclaré le chef d’état-major, Aviv Kochavi, qui est arrivé sur les lieux hier et a mené une enquête préliminaire sur l’incident. « Nous allons enquêter de manière approfondie et professionnelle », a-t-il promis. Pour Yosh, Kfir, Tsahal a l’intention de poursuivre l’activité de renforcement le long de la ligne de couture, cet obstacle de promiscuité qui a été négligé au fil des ans.
Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !