Le coût de la vie frappe Gaza : « La crise économique mènera à l’explosion »

Le coût de la vie à Gaza culmine avec des hausses de prix jamais vues dans cette bande depuis longtemps. Il s’agit d’une forte augmentation de 50 à 20 % de certains produits et marchandises, ce qui place la situation économique dans la Bande dans une nouvelle phase. « Les habitants de Gaza ont du mal à acheter des produits considérés comme tout à fait basiques, et de nombreuses familles ne savent tout simplement pas quoi faire. Les gens marchent dans la rue, se regardent impuissants, tout le monde a l’impression d’être dans le même bateau. Ça devient insupportable », dit le habitant de Gaza. Israël aujourd’hui ».

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Les habitants de Gaza parlent d’une crise de trésorerie qui s’aggrave suite à la hausse significative des prix et disent qu’ils paient environ 30% de plus sur un panier de consommation qu’auparavant. « Le prix d’un sac de blé de 25 kg est vendu aujourd’hui à 70-60 NIS, contre 30 NIS jusqu’à il y a un an. Les prix des olives ont également augmenté de manière significative, deux fois plus que ce à quoi nous sommes habitués. La quantité d’olives que nous avions l’habitude d’acheter pour

Il n’y a presque aucun produit dont le prix n’a pas augm5 NIS coûte maintenant 10 NIS. Même le riz a augmenté. 5 kg de riz qui était autrefois vendu pour 25 shekels, s’élève maintenant à 35 shekels. Le carburant augmente, comme en Israël. Les gens ne peuvent pas acheter plusieurs fois en espèces car tout devient très cher. Je ne parle pas d’acheter une télévision ou réfrigérateur, mais des produits.« Consommation simple », dit-il.

Publicité 

La guerre en Ukraine et la tendance générale dans le monde et en Israël commencent également à montrer leurs signes dans la bande de Gaza, qui se trouve également dans une situation économique précaire. A Gaza, le chômage est rapporté à environ 60% de la population générale. Environ 70 % des jeunes sont au chômage, et chez les femmes, ce chiffre est plus élevé et est estimé à plus de 90 %.

Les bas salaires s’érodent
« Vous avez un salaire minimum ou un salaire moyen, à Gaza il n’y a pas de salaire minimum, il n’y a pratiquement pas de salaire ou d’emploi », a déclaré un habitant de la bande de Gaza inquiet. « Le salaire moyen de ceux qui travaillent est d’environ 1 000 shekels par mois. Le prix d’un paquet de 50 pitas était de 7 shekels et aujourd’hui il est déjà de 10 shekels. Cela signifie qu’une famille avec 3-4 enfants dépense environ 200 shekels par mois sur du pain seul. »

Le coût de la vie se fait également sentir dans le domaine des services et des biens, et récemment des usines de la bande de Gaza dans le domaine de la production et de la construction ont été fermées. « Il y a un an, le prix d’une tonne de fer à Gaza était de 2 500 NIS, contre 4 000 NIS aujourd’hui. Tout ce qui concerne le ciment et le bâtiment a grimpé en flèche, tous les propriétaires d’usines ne sont pas sous pression. Nous vivons une situation où nos enfants n’ont pas de nourriture, alors que vaut la vie ? « Il ne faut pas en arriver au point où Gaza n’a plus rien à perdre. Si cela arrive, tout le monde aura des ennuis, aussi bien le Hamas qu’Israël », explique un habitant de la bande de Gaza.

L’augmentation du nombre de permis de travail délivrés par Israël aux habitants de Gaza a peut-être contribué à la reprise économique à Gaza et donné de l’espoir aux habitants, mais la situation économique mondiale et le coût de la vie ont porté un nouveau coup qui empêche les rouages ​​de la bande de Gaza dès le départ. « Le gel des permis de travail pour les travailleurs en Israël peut émouvoir un peu le Hamas, mais dans l’ensemble, cela exerce plus de pression sur le public de Gaza que sur le Hamas. 2 000 permis supplémentaires qui ont été annoncés et qui ont été gelés entre-temps sont un non-sens, ce n’est rien dans à la lumière de la situation économique folle ici. « Il n’est possible d’augmenter que de 1 000 ou 2 000 travailleurs, cela n’aidera pas. Pour que Gaza se relève et connaisse un changement sérieux, il lui faut entre 60 et 100 000 permis. » dit un habitant de Gaza.

« Les gens n’ont pas d’énergie pour protester, et le Hamas ne le permettra probablement pas. L’organisation veut d’abord maintenir son pouvoir, et ne veut donc pas exactement entrer en guerre avec Israël parce qu’elle sait qu’elle n’aura aucune légitimité de la part des Gazaouis dans le face à la situation économique. Le Hamas ne veut pas que la colère et la frustration lui soient dirigées. « Si les opérations d’Israël à Jénine se poursuivent et qu’il y a une escalade en Cisjordanie, Gaza ne pourra pas se taire, en particulier le Jihad islamique », selon des sources dans la bande de Gaza ajouté.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦