Le directeur d’un lycée de Tel-Aviv, Ram Cohen : Tsahal est un cancer qui imprègne nos corps. Ils devraient être jugés à La Haye.

Le directeur du ‘lycée’ de Tel-Aviv – Ram Cohen a fait de graves déclarations contre les combattants de Tsahal disant qu’ils sont un cancer qui imprègne nos corps et qu’ils devraient être jugés à La Haye.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le directeur d’un lycée à Tel Aviv a décidé d’évoquer ses ressentiments en humiliant les forces de Tsahal et entre autres, a fait une comparaison entre eux et les nazis et a déclaré qu’ils faisaient un « nettoyage ethnique ».

Il a également mis en ligne une photo de l’officier et a écrit: « Regardez la photo du major Itai, cet officier violent ne mérite pas d’être un officier, il devrait être jugé, nié dans ses rangs, expulsé de l’armée et jeté en prison « Pour vous mettre tous (les gens de droites) sur le même banc que lui. Celui des criminels. »

🟦 ANNONCE 🟦

Ram a également écrit que: « Je transmets à tous ceux qui ont écrit contre moi au cours des deux dernières semaines, qui ont demandé mon licenciement, qui ont incité à me faire du mal, qui ont supplié les parents de mon école de refuser d’envoyer leurs enfants dans l’école que je dirige, ou Dror Yemini qui a écrit un article dans Yedioth Ahronoth à mon propos. Au personnel du shofar qui a tweeté à des dizaines de milliers de ses partisans et m’a appelé un partisan du terrorisme, Lennon Magal qui a tweeté que je loue les terroristes et les salauds avec un public suivant de dizaines de milliers d’ignorants et de stupides comme eux qui ont téléchargé ma photo et autorisé mon sang : Le major sur cette photo, c’est vous.

Publicité 

Vous l’avez envoyé, vous l’avez nourri, vous l’avez encouragé, vous étiez responsable de lui et des actions de ses soldats. Si un jour il vient à La Haye, et j’espère qu’il le fera, vous devriez tous être assis sur le même banc avec lui.  »

Rappelons que Ram est enseignant, éducateur et directeur d’un grand lycée de la ville de Tel-Aviv et cela n’alarme en rien le ministere de l’éducation de le licencier, même avec de tels propos gravissimes.

 
🟦 ANNONCE 🟦