Le FMI prévoit une croissance économique de 5% pour Israël en 2021 et 4,3% de plus en 2022

Le Fonds monétaire international (FMI) a amélioré ses prévisions de croissance pour l’économie israélienne à 5% en 2021.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

Dans ses perspectives pour l’économie mondiale, la prévision présentée par le FMI était presque un pourcentage plus élevée que la prévision pour janvier, qui était de 4,1%.

Ces chiffres sont un signe de la forte reprise d’Israël après la pandémie COVID-19, qui a vu l’économie israélienne reculer de 2,3%, l’un des chiffres les plus bas parmi les économies occidentales et bien loin de la contraction gigantesque des 6% prédits par le FMI à la fin de l’année dernière.

L’économie israélienne devrait connaître une croissance supplémentaire de 4,3% en 2022.

L’organisation a également déclaré qu’elle prévoyait une croissance de l’économie mondiale de 6% en 2021, au-dessus de sa prévision de 5,5% en janvier et de 5,2% à l’automne 2020. À l’avenir, le PIB mondial en 2022 augmentera de 4,4%, soit plus que une estimation précédente de 4,2%.

Publicité 

Les économistes du FMI ont également déterminé que le taux de chômage d’Israël en 2021 tombera à 5%, contre 5,6% qu’il avait prédit plus tôt dans l’année et similaires aux chiffres publiés par le Bureau central des statistiques du pays le mois dernier. Le fonds prévoit également que le taux de chômage baissera encore à 4,6% en 2022.

Ces chiffres ne représentent qu’environ 200 000 Israéliens sans travail et excluent 400 000 autres citoyens mis en congé sans solde.

Le ministre des Finances, Israël Katz, a qualifié l’augmentation prévue de la croissance de «nouvelle importante et un autre vote de confiance dans l’économie israélienne et sa stabilité, qui a été maintenue, entre autres, grâce à l’assistance économique globale fournie pendant la crise des coronavirus, en plus de maintenir la stabilité budgétaire », selon Ynet.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE