« Ceux qui commettent de tels actes au nom de la Torah profanent le nom de Hachem en public », a déclaré le rabbin séfarade Yitzchak Yossef  »

« Les émeutiers de Bnei Brak sont des jeunes marginaux qui ne font que profaner le nom de D.ieu, et ils doivent être isolés »: a dit le grand rabbin d’Israël, Yitzhak Yossef, qui a évoqué aujourd’hui (lundi) les affrontements difficiles avec la police , qui ont débuté jeudi.

« J’ai entendu avec une grande douleur et un choc , toutes les violences graves et le blasphème, qui ont été commis ces derniers jours dans plusieurs endroits du pays. C’est le comportement violent d’une poignée de jeunes garçons qui se servant de la Torah, ont agit comme des voyous », a-t-il déclaré.

« Il n’y a certainement aucune justification pour des actes aussi graves », a-t-il souligné. « Ceux qui font de tels actes au nom de la Torah profanent le nom de Hachem en public. C’est un devoir sacré pour les maires et les autorités sociales de la ville de Bnei Brak de demander des soins immédiats pour ces jeunes, qui après tout font partie de notre chair et bien sûr une minorité et ne sont pas la majorité », a-t-il dit. « Cette minorité ternit l’image de l’ensemble du public ultra-orthodoxe, dont la plupart sont très éloignés de ces comportements. »

Le Grand Rabbin d’Israël a appelé la police « à faire preuve de retenue, parce que nous sommes frères. Nous sommes tous fils d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, ses voies sont des voies de grâce et tous ses chemins sont la paix. Et il nous est commandé d’aimer votre prochain comme vous-même. »  » Il a demandé « aux éducateurs des établissements d’enseignement de chaque yechiva de rester en contact permanent avec tous les étudiants pendant toute la période difficile que nous traversons, et de leur enseigner la Torah, les vertus et le Derech Eretz (savoir vivre) « .

Publicité 

Pendant ce temps, le maire, le rabbin Avraham Rubinstein, a tenu une série de pourparlers de travail ce matin avec le commandant du district de Tel Aviv, David Bitan et le commandant de la zone de Dan, Momi Buria.

« Il est entendu qu’à côté de la forte condamnation de l’activité policière sous sa forme inhabituelle jeudi, nous n’accepterons en aucun cas qu’il s’agit d’une réalité dans laquelle une poignée d’extrémistes font rage dans la ville et sèment la destruction comme exutoire aux passions et créent l’anarchie », a déclaré la municipalité dans un communiqué.

« Il a été convenu lors d’une conversation de mettre en œuvre des mesures d’application ciblées pour maintenir l’ordre dans la ville, y compris le transfert de tous les enregistrements de caméras de toute la ville vers une approche ciblée et rapide des émeutiers avec détermination pour restaurer la vie normale de la ville pendant cette pandémie car nous avons avant tout le devoir de proteger la vie », a-t-il déclaré. « Nous n’autoriserons pas des incidents tels que l’incident grave qui a eu lieu ce soir. La municipalité, en coopération avec la police, éradiquera ces phénomènes. »

La municipalité a appelé les parents à «prendre soin de leurs enfants et éviter les errances inutiles et la proximité de ces rassemblements». Elle a annoncé que « selon le déploiement de caméras d’urgence dans la ville, tout cas de violence documenté sur les caméras d’urgence ouvertes et secrètes sera désormais entièrement publié conformément aux directives de la loi, et sera traité de manière ciblée et rapide comme cela a déjà commencé ces dernières heures ».

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE