Le groupe islandais de style techno Hatari entend transformer sa performance en action anti-israélienne s’il est sélectionné pour représenter son État au Concours de l’Eurovision de la chanson à Tel-Aviv en mai de cette année.

Les musiciens du groupe « anticapitaliste », très populaire dans leur pays, ont déclaré dans une interview accordée au site islandais qu’ils vont « utiliser la scène pour protester contre la politique israélienne à l’égard des Palestiniens ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ils veulent participer à l’Eurovision, bien qu’ils déclarent considérer « la participation de l’Islande à un concours organisé dans un pays qui viole les droits de l’homme » d’absurde. Les musiciens ont signé un appel au public islandais pour un boycott de la compétition en Israël.

Cependant, ils comprennent que les chances d’élire leur équipe scandaleuse pour participer à l’Eurovision sont faibles, car les chansons et les actions politiques sont interdites lors de la compétition.

Récemment, les « techno-rebelles » islandais ont convoqué le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un duel avec la lutte scandinave traditionnelle « Glimam ». Dans l’invitation, publiée dans le réseau islandais, ils écrivent que le Premier ministre devrait se présenter le 19 mai sur la place Magen David à Tel Aviv (près de Nachalat-Binyamin et du marché du Carmel).

En tant que prix de victoire, Hatari souhaite obtenir le droit de créer un règlement «BDSM (sado-masochiste) libéral sur la côte méditerranéenne. Si Netanyahu est vaincu par une progéniture viking, il recevra l’archipel des îles Westmannaeyar sous contrôle politique et économique». Faisant allusion à des attitudes vis-à-vis des Arabes en Israël, les Islandais affirment qu’ils seront expulsés des îles auparavant.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !