Le Héros de l’attentat de Toulouse

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Nous sommes le 19 Mars 2012, il est environ 8h00 du matin devant l’école Otsar Hathora de Toulouse. Les bus et voitures des parents déposent les enfants, et de nombreux élèves commencent à entrer dans l’école du directeur Monsonégo.

Mais ce calme apparent devient en quelques minutes un enfer, un scooter  s’approche devant l’école, et le terroriste Mohamed Merah descend de son deux roues, sort une première arme et tire vers les parents et les enfants qui s’enfuient devant le danger.

Un père de famille est ses deux enfants sont touchés mortellement, c’est Jonathan Sandler et ses petits garçons Gabriel et Arié, âgés à peine de 3 et 6 ans. Le terroriste porte une camera et filme l’horreur tout en poursuivant à l’intérieur de l’école les autres enfants qui fuient devant le monstre assoiffé de sang.

Il va choisir comme victime la fille du directeur de l’école, Myriam Monsonego, une enfant qui n’a pas encore 8 ans, un petit ange au cheveux blond, il lui tire une première fois, puis comme il voit qu’elle bouge encore, il recommence en l’empoignant pas les cheveux et lui tire directement dans la tête une seconde fois.

Merah continu sa course vers la mort, il est déterminé, il veut tuer autant de juif qu’il le peut, c’est cela le Dhihad qu’il a appris au Pakistan et en Afghanistan. Mais un des enfants a remarqué qu’il oriente son tir vers un enfant de trois ans et ce jeune garçon de 17 ans du nom de Brian va protéger l’enfant de son corps pour lui éviter la mort.

Mais Mohamed Merah utilise des balles de 11 mm  et vont faire des dégâts terribles qui blesseront  grièvement l’adolescent. Selon l’oncle de cet enfant :

Il n’a pas reçu de balle explosive mais à reçu une balle qui est passée d’un côté du corps à l’autre en le blessant gravement au poumon, au foie, la balle est passée entre la membrane du cœur et elle est ressortie  par le bras.

Nous savons tous que ce tueur est mort mais aujourd’hui le Heros de Toulouse est dans un état qui nécessite des soins intensifs vu la gravité de ses blessures.

Aujourd’hui c’est à nous de prier pour Brian Bijaoui et pour ses parents afin qu’ils retrouvent ensemble une vie de famille  et SURTOUT une guérison rapide pour cet enfant qui a donné sa vie pour un autre juif.

Le Rabbi Hecht, du Beth Habad de Nice parle de lui :

Brian a toujours  un sourire sur son visage, c’est un garçon doux qui aime nous  jouer des tours ·.

Selon Yohan Amram, un proche de la famille :

Il a hier manger une mousse au chocolat et une demi banane entre hier et aujourd’hui, il a recommencé à sourire aujourd’hui et hier il a eu une fibroscopie des poumons qui a permis d’enlever des caillots qui le gênait et ça l’a beaucoup soulagé. Malheureusement, malgré tout ces dernières notes positives, les médecins craignent une infection ou autre complications et considère que sa vie est toujours en danger et qu’il faudra attendre une semaine pour voir si il sera sorti d’affaire.

Ce jeune homme aurait pu fuir, mais il a décidé de protégé la jeune fille qui était à ses côtés.

Soyons nous aussi à ses cotés,  aujourd’hui et  prions  pour son rétablissement en lisant les Tehillim en hébreu ou en français.

Et décidez au nom de Aaron ben Lea Touil de faire une bonne action que vous ne faisiez pas avant.

Pour les tehilim, cliquer ICI

Groupe de soutien pour le Héros de Toulouse, cliquer ICI